Abutilons africains : Umushoshwe, Umuhatu, Umukungeri.

Usages médicinaux des variétés d’Abutilons présents au Rwanda et dans la région des grands Lacs d’Afrique de l’Est

1. Abutilon angulatum, 2. Abutilon indicum, 3. Abutilon mauritanium

Les différentes espèces d’Abutilons appartiennent à la famille des Malvacées.

Les Abutilons contiennent des mucilages qui leur confèrent des propriétés médicinales communes

Les feuilles mucilagineuses, fleurs, graines et racines sont souvent comestibles. Ces plantes sont souvent également utilisées pour leurs fibres.

Concernant les usages culinaires possibles de ces plantes, nous renvoyons le lecteur à la rubrique « Plantes sauvages comestibles » du site La Vie Re-Belle »

Dans la région des grands Lacs d’Afrique de l’Est ont trouve les espèces d’Abutilon suivantes :

Abutilon angulatum. Kinyaranda : Umuhatura ou Umushoshwe (En. Elephant’s ear)

Abutilon Indicum (ou asiaticum). Kinyaranda : Umuhatu (Fr. Mauve indienne ; En. Indian mallow)

Abutilon mauritianum. Kinyaranda : Umukungeri (Fr. Mauve des champs ; En. Bush mallow)

Propriétés médicinales

Les diverses espèces d’Abutilon ont en commun les propriétés suivantes :

Antidiarrhéique, antiinflammatoire, cicatrisante, émolliente, expectorante, antimicrobienne, antibactérienne, prébiotique.

Ces propriétés communes sont liées aux mucilages qu’elles contiennent et qui agissent comme pansement gastrique interne, ou pansement ou externe aidant la cicatrisation des plaies. Les mucilages constitués de polysacharides non digestibles constitue un aliment et une source d’énergie pour les bactéries du microbiote intestinale et peuvent aider aux traitement des dysbioses.

Via le nerf vague qui met en relation le système intestinal, pulmonaire et urinaires les mucilages peuvent avoir une action bénéfique sur les affections de ces systèmes.

L’espèce Abutilon indicum cumule le plus grand nombre de propriétés identifiées. Cela tient peut-être au fait que cette variété est aussi présente en Inde, pays où la recherche sur les propriétés des plantes médicinales est très développée et où la phytothérapie repose sur des traditions écrites multimillénaires.

Abutilon angulatum

Kinyarwanda : Umushoshwe

Kirundi : Mukigubgwa

Anglais : Elephant’s ear, Fluted abutilon

Abutilon angulatum est une herbacée ligneuse buissonnante adventice des zones cultivées et des friches.

La plante est largement réparti dans les régions sèches d’Afrique tropicale, depuis le Sénégal jusqu’en Erythrée, en Ethiopie et en Somalie, puis vers le sud jusqu’en Angola, en Zambie, au Zimbabwe, au Mozambique et en Afrique du Sud. L’espèce est également présente aux Comores et aux Seychelles, et répertoriée sur l’île Maurice.

Usages médicinaux
traditionnels
d’Abutilon angulatum

Diarrhée et dysenterie

Au Nigeria et Angola, on boit la décoction de feuilles en cas de diarrhée et dysenterie.

Au Bénin, on boit le macérat décanté de la plante entière triturée auquel on ajoute du kaolin en cas de colite, entérite, gastro-entérite. On boit la décoction de tiges feuillée en cas de diarrhées hémorragiques.

Brûlure

En Afrique australe, la poudre de racine s’applique sur les brûlures.

Affections cutanées

A Maurice, les fleurs servent à faire une lotion qui s’applique en cas de problèmes de peau.

La plante est aussi utilisée comme antipyretique et comme émollient

Toux et pneumonie

L’extrait de racine se boit en traitement de la toux et de la pneumonie, et pour soulager les douleurs de l’accouchement.

Maux de tête

En Ouganda, le macérat de feuilles est appliquée en lotion en cas de céphallées
Région :Ouganda

Accouchement

Au Kenya macération racines dans lait ou de l’eau est donnée à boire aux femmes qui accouchent pour faciliter l’expulsion placenta.

Multiplication

Umushoshwe peut se multiplier par graines mais est généralement seulement récoltée dans la nature.

Abutilon indicum

Synonymes : Abutilon albidum, Abutilon album, abutilon arborescens medik, Abutilon asiaticum, Abutilon frutescens Medik, Abutilon grandiflorum G. Don...

Kinyarwanda : Umuhatu

Français : Abutilon indien, Guimauve, Mauve indienne, Mauve pays

Anglais : Country Mallow, Indian mallow, Chinese-Bellflower.

Hindi : Kanghi

Abutilon Indicum est une herbacée pérenne, ramifiée ligneuse, buissonnante ou arbustive. En Afrique elle est présente en RDC, au Rwanda et au Burundi, Ethipie, Angola, Tanzanie, Mozambique, Zimbabwe, Afrique du Sud, Commores, Madagascar... En Asie on la trouve en Chine, Inde, Myanmar, Thaïlande, Cambodge, Laos, Vietnam, Malaysie, Indonesie...

Propriétés médicinales dominantes selon les parties de la plante

En Inde La mauve indienne est utilisée par les pharmacopées siddha, ayurvédique et Unani. L’intégralité de la plantes est récoltée, séchée et réduite en poudre.

L’intégralité de la plantes est récoltée, séchée et réduite en poudre.

Arthrite

L’activité anti-arthritique significative de l’extrait méthanolique d’Abutilon indicum a été démontré.

Asthénie sexuelle

La poudre racine et/ou de graine mélangée avec de l’eau est utilisée par voie orale comme aphrodisiaque.

Asthme léger, dyspnée, toux, oppression thoracique et respiration sifflante

La plante aide à ouvrir les voies respiratoires et à soulager les symptômes de l’asthme léger.

Blessures et plaies

Les feuille graines et les racines sont mucilagineuses et émollientes. La plante est cicatrisante antibactérienne et anti-inflammatoire. Elle soutient le processus de guérison et aide à améliorer le tonus de la peau. Elle est également hématogène. Elle aide à améliorer le nombre de cellules sanguines. elle est donc utile pour augmenter l’apport sanguin.

L’étude de l’activité antimicrobienne d’Abutilon indicum a montré que l’extrait de la plante est efficace contre Staphylococcus aureus suivi de Bacillus sublitis. Dans le cas des bactéries à Gram négatif, l’extrait s’est avéré le plus efficace contre Escherichia coli. L’extrait éthanolique a montré une activité plus élevée contre C. albicans que celle du médicament standard, l’amphotéricine B.4.

La pâte de plante pilée peut être appliquée sur les blessures et les contusions pour faciliter la cicatrisation, et soulager les douleurs.

Cancer

L’extrait de plante présente des propriétés anti-oxydantes ainsi qu’un effet inhibiteur sur les cellules cancéreuses.

Catarrhes

Les racines sont expectorantes.

Constipation

Les feuilles et les graines sont laxatives

Diabète

Toute la plante (feuilles, ramilles et racines) améliore la sensibilité à l’insuline.

Une infusion de poudre de feuilles séchées matin et soir contribue à réguler la glycémie. Racine et écorce sont également traditionnellement utilisés comme antidiabétique.

Diarrhées

Les graines sont utilisées pour soulager les symptômes de la diarrhée et débarrasser le corps des nématode. Les graines sont écrasées puis infusées dans de l’eau.

Diurétique

Graines et les racines sont diurétiques.

L’effet diurétique de l’extrait de graine d’Abutilon indicum (200 et 400 mg / kg) a été évalué. Aux doses de 200 et 400 mg / kg, l’extrait a entraîné une augmentation significative, dépendante de la dose, de l’excrétion urinaire et de la perte de sodium urinaire, mais aucun effet sur l’effet de conservation intrinsèque du potassium.

Douleurs

L’Infusion de racines soulagerait les maux de tête.

La décoction de feuilles est utilisée dans les maux de dents, les gencives sensibles.

La pâte de feuille se prend par voie orale pour soulager les douleurs aux jambes.

Une étude a montré que l’extrait hydroalcoolique des parties aériennes de la plante a une activité sédative très significative et des propriétés analgésiques centrales et périphériques. L’extrait peut avoir un effet mimétique ou facilitant sur l’acide γ-aminobutyrique, souvent abrégé en GABA (gamma-aminobutyric acid), principal neurotransmetteur inhibiteur du système nerveux central . Pour les auteurs de l’étude la plante gagnerait a être utilisée comme substitut des narcotiques pour traiter la douleur et aussi comme bon sédatif.

État de faiblesse

Les propriétés toniques et régénérantes de la plante soutiennent la convalescence

Faiblesse musculaire :

Le jus des racines est pris en voie orale pour traiter les faiblesses musculaires.

L’application d’huile préparée à partir de mauve indienne est considérée bénéfique dans tous les types de dystrophie musculaire

Fièvre

La plante peut aider à soulager la fièvre en raison de sa nature antipyrétique.

L’infusion ou la décoction des parties aériennes ou de feuilles séchées et l’infusion de racines sont administrées pour soigner la fièvre.

L’écorce est également fébrifuge.

Flatulences, constipation

La plante est carminative et laxative. Le jus de la plante, pris en voie orale deux fois par jour pour obtenir de bons résultats, élimine les gaz et stimule les selles. Les graines sont laxatives

Hémiplégie, paralysie

L’infusion de feuilles est réputée bénéfiques pour ceux qui souffrent de paralysie corporelle.

Le jus de feuilles fraîches et l’infusion de feuilles broyées et séchées deux fois par jour est préconisée en cas de paralysie faciale.

Hémorroïdes

La pâte de feuille se prend par voie orale pour soigner les hémorroïdes.

Infections urinaires

Les graines sont réputées être un remède efficace contre la cystite et différentes infections urinaires.

La racine et l’écorce de tige est également utilisée pour traiter les infections urinaires.

Inflammation

La plante possède des propriétés anti-inflammatoires. L’extrait éthanolique de feuille révèle une bonne activité anti-inflammatoire et antiproliférantes.

L’application de pâte à base de feuilles sur les articulations, peut soulager les douleurs inflammatoires.

L’écorce est également astringente et émolliente et donc anti-inflammatoire.

Nervosité et troubles nerveux

La plante est sédative. Boire la décoction de racine.

Le cataplasme de plante chaud, et l’application d’huile préparée à partir de mauve indienne est bénéfique dans tous les types de troubles et douleurs articulaires.

Problème cardiaque

La plante renforce les muscles cardiaques agit comme un tonique cardiaque et libère le sang du cholestérol.

On peut prendre des feuilles broyées avec du lait deux fois par jour.

Rhume

La décoction des parties aériennes sont administrées plusieurs fois par jour pour soigner le rhume.

Syphilis

Les feuilles et les graines sont broyées avec de l’eau pour former des pâtes qui sont appliquées sur le pénis pour soigner la syphilis.

Tonique et fortifiant

En Inde, Abutilon Indicum est utilisé comme complément alimentaire, pour maintenir le corps en bonne santé et prévenir les maladies du système musculo-squelettique et les troubles nerveux.

Tonique utérin

Les femmes utilisent la plante comme tonique utérin.

Toux

Abutilon Indicum est antitussif. Les graines sont expectorantes.

Troubles digestifs

L’infusion de la plante peut être bénéfique aux personnes souffrant de problèmes digestifs tels que le syndrome du côlon irritable (SCI).

Trouble Hépatique

La capacité de l’extrait aqueux de feuilles a éliminer les toxines du foie a été montrée sur modèle animal.

Les auteurs de l’étude a supposé qu’en cas d’hépatotoxicité induite par le paracétamol, l’effet hépatoprotecteur de l’extrait serait dû à la promotion de la glucuronidation, permet la solubilisation de la molécule de toxine et ainsi leur élimination dans l’urine.

Troubles sanguins

La plante est hématogène. Elle aide à améliorer le nombre de cellules sanguines. Elle est donc utile pour augmenter l’apport sanguin.

Ulcères cutanées et plaies

Les feuilles prisent sous forme de décoction, sont préconisées pour le nettoyage des plaies et des ulcères cutanés.

Ulcères internes

La décoction de feuilles est utilisée en interne pour l’inflammation de la vessie et dans le traitement de l’ulcère.

Dosages recommandés en médecine ayurvédique

Poudre de racine : 3 à 6 grammes
Poudre de graines : 1 à 3 grammes
Extrait de racine : 250 mg à 750 mg
Extrait de graine : 125 mg à 500 mg

La dose maximale de poudre de racine ou de graine de mauve indienne (Abutilon lndicum) ne doit pas dépasser 12 grammes par jour.

Précautions d’emploi et effets secondaires

Les Indiens utilisent Atibala comme supplément pour garder leur corps en bonne santé et rester loin des maladies liées au système nerveux et aux troubles musculo-squelettiques.

La mauve indienne (Abutilon lndicum) est probablement sûre dans sa forme brute naturelle utilisée en resepectant les doses recommandées.

Il n’y a pas d’effets secondaires rapportés avec la posologie recommandée.

Il faut éviter le surdosage : la dose quotidienne doit rester inférieure à 12 grammes par jour.

Aucune information n’est disponible sur l’innocuité et l’efficacité de la mauve indienne à fortes doses.

Abutilon mauritianum

Synonymes : Abutilon longipes Mattei, Abutilon zanzibaricum Bojer ex Mast.

Kinyarwanda : Umukungeri

Swahili : Maumanda, mjamanda, mbiha, mopoahabari, mpamba pori

Français : Mauve des champs

Anglais : Bush mallow, country mallow

Type :

Herbacée pérenne, ligneuse, buissonnante

Composition et activités biologiques identifiée

- Les feuilles sont aromatiques et mucilagineuse.
- L’extrait de feuilles à l’éthanol a fait ressortir une activité antibactérienne contre Escherichia coli, Klebsiella pneumonia et Pseudomonas aeruginosa.
- La présence de saponines, de flavonoïdes, de tanins et d’alcaloïdes a été notée dans les feuilles.

Usages médicinaux traditionnels en Afrique

Accouchement

Le macérat de racines dans lait ou de l’eau est donnée à boire pour faciliter l’accouchement et expulser le placenta en cas de rétention d ’arrière-faix au Kenya.

Affection cutanée

Les tiges feuillée sont bouilles pour en faire un émollient en Angola.
La poudre de fruit est employée dans des préparations utilisées pour le traitement de l’eczéma en Tanzanie.

Au Gabon, le mucilage des feuilles s’utilise en cataplasme et s’applique sur les blessures pour faciliter l’extraction de corps étrangers comme les échardes. L’extrait mucilagineux de feuilles est utilisé comme adoucissant.

Blessures, coupures, plaies, crevasses

On utilise les feuilles en application locale RDC.

Bronchite

La décoction de racine se boit contre la bronchite, la racine se mastique comme expectorant en Afrique de l’Est

Colite

Plante entières, triturée, décantée + kaolin est bue en voie orale au Bénin

Diarrhée et dysenterie

La décoction de feuilles, au Togo, celle de feuilles et racines ou celle de racine et d’écorce de tige au Nigeria se prennent dans le traitement de la diarrhée, des maux d’estomac.

La décoction de rameaux feuillés se prend en traitement de la dysenterie au Bénin

Au Nigeria, les feuilles s’emploient comme suppositoire pour soulager les douleurs rectales chez les bébés et les jeunes enfants.

La décoction de feuilles se prend en fomentation (Application externe de la médication chaude à l’aide de serviettes chaudes) pour soulager les douleurs dues à la dysenterie

Au Bénin, la plante fraîche se broie avec du kaolin dans de l’eau, et le breuvage se boit contre la dysenterie, l’entérite, la gastro-entérite

Diurétique

Au Nigeria, l’extrait d’écorce se prend comme diurétique.

Douleur

On lotionne la tête avec une macération de feuilles pour soulager les céphallées en Ouganda.

Les Bamileke du Cameroun utilisent un cataplasme de feuilles de Bidens pilosa et Abutilon mauritanum, et Spilanthes acmella pour soulager les maux de tête.
La décoction de racine se boit contre les douleurs et crampes d’estomac, en Afrique de l’Est

Expectorant

En Afrique de l’Est, la racine se mastique comme expectorant

La décoction de feuilles se prend en cas de catarrhe.

Fièvre

En cas de fièvre, l’infusion de racine ou de feuille se prend comme boisson rafraîchissante au Nigeria ; la décoction de fleur est bue à Maurice.

Maladie vénériennes

L’infusion de feuilles macérées avec de la poudre de racine de Xylopia aethiopica (Dunal) A.Rich. se boit au Nigeria dans le traitement des maladies vénériennes telles que la gonorrhée.

La décoction de feuilles et ou de racine se prend contre la gonorrhée au Nigeria

Maux de gorge

La décoction de feuilles se prend en gargarisme contre le mal de gorge au Nigeria

Morsure de serpent

En Ethiopie, la décoction de racine fraîche broyée se prend par voie orale et la racine fraîche écrasée est utilisée en application locale (bandage) en cas de morsure de serpent

Plaie

En Tanzanie, les feuilles sont écrasées en pâte et appliquées sur les plaies galeuses.

Les feuilles font parfois office de bandage sur les plaies ouvertes.

Sédatif

En R.D. du Congo, l’infusion de plante entière s’administre par voie orale ou rectale en traitement comme tranquillisant.

Toux et des rhumes

La décoction de racine et d’écorce se prend dans le traitement de la toux et des rhumes, en Afrique de l’Est.

Le jus de feuilles se boit en Tanzanie contre la toux et les rhumes

Les graines sont utilisées contre la toux au Nigeria.

Mutiplication

Abutilon mauritianum est seulement récolté dans la nature, mais il peut se multiplier par graines.

Mis en ligne par La vie re-belle
 12/07/2019
 http://lavierebelle.org/?abutilons-africains-umushoshwe-umuhatu-umukungeri-65