Itete, citronnelle ou Lemon grass

Pérenne, condimentaire et médicinale

Itete, citronnelle ou Lemon grass, Pérenne, condimentaire et médicinale

Description

Les plantes appelées Itete en Kinyarwanda, citronnelles en français et lemongrass des graminées (ou poacées) pérennes du genre Cymbopogon. Comme de nombreuses graminées, elles forment des touffes denses de feuilles élancées d’une couleur gris vert à l’odeur citronnée.

Ces plantes possèdent un puissant système racinaire constitués de rhizomes munis de fines et longues radicelles.

Lorsqu’elles sont cultivées en pleine terre sous leur climat tropical d’origine elles atteignent de 70 cm à plus d’un mètre de hauteur.

Les longues feuilles persistantes sont coriaces, voire coupantes. Elles s’engainent et possèdent, à leur base, une partie renflée et blanche. Ce « bulbe » ainsi que tout le feuillage de la citronnelle de Madagascar sont utilisés en cuisine car ils développent un délicieux et tenace arôme de citron.

Le genre Cymbopogon comprend une cinquantaine d’espèces originaires des régions tropicales et subtropicales d’Afrique, d’Asie et d’Australie. Cet article est plus particulièrement consacrée à la variété Cymbopogon citratus mais plusieurs variétés ont des usages similaires :

Cymbopogon nardus, la citronnelle de Ceylan ou du Sri Lanka, reconnaissable à la base de ses tiges est de couleur magenta est une des citronnelle les plus commercialisée pour la production d’huile essentielle utilisée en cosmétiques, comme insectifuge dans les vaporisateurs et les bougie, ainsi qu’en aromathérapie. Les principaux composants actif de la citronnelle, le géraniol et le citronellol sont antiseptiques, d’où leur utilisation dans les désinfectants ménagers et les savons. Cette citronnelle est également utilisée à des fins culinaires.

Cymbopogon nardus

Cymbopogon winterianus est appelé verveine ou citronnelle de Java

Cymbopogon flexuosus appelé lemongrass, East Indian lemongrass, Cochin grass or Malabar grass serait originaire de l’intérieur des terres du Cambodge, Vietnam, Laos, Inde, Sri Lanka, de la Birmanie et de la Thaïlande

Cymbopogon flexuosus

Cymbopogon citratus est, elle originaire de l’Asie du Sud-Est maritime.

Bien que les espèces flexuosus et citratus puissent être utilisés de manière interchangeable, Cymbopogon citratus est en général considérée comme plus appropriée pour la cuisson. En Inde, Cymbopogon citratus est également utilisé à la fois comme plante médicinale et dans source de parfums.

Cymbopogon martinii est appelé palmarosa, en raison de son odeur qui rappelle la rose. Cette espèce est aussi appelée gingergrass, Indian geranium, rosha, ou rosha grass.

Cymbopogon martinii

Histoire

Probablement utilisées à l’origine comme aromate alimentaire et agent de saveur en boissons la citronnelle est utilisée en cosmétique depuis plusieurs millénaires en Inde où ont trouve dans les textes védique aux eaux de citronnelle. Les tiges fraîches écrasées dans l’eau sont encore utilisées en Inde pour le lavage des cheveux et comme eau de toilette. En Europe, la citronnelle composait autrefois l’huile sainte des catholique avec l’huile d’olive, la myrrhe et la cannelle. Transportés par les marins français, britanniques et hollandais, la citronnelle fut l’objet d’un commerce international notamment à partir du XVIIe siècle ; la noblesse européenne raffolait des huiles et parfums issus de cette aromatique. Aujourd’hui, l’huile essentielle de citronnelle est encore un ingrédient de base en parfumerie, notamment pour la production de α et β-ionones qui, à de faibles concentrations, ont une odeur de violette. Dans les jardins potagers d’Asie du Sud-Est la plante est cultivée à des fins condimentaires. Outre ces usages alimentaires et cosmétique la citronnelle possède des propriétés médicinales qui ont été mises à profit par les médecines traditionnelles des pays ou cette plante est cultivée.

Nom botanique

Le mot Cymbopogon vient du « kymbé » qui +signifie nacelle et « pogon » désignant la barbe, le tout faisant référence aux inflorescences plumeuses de la plupart des espèces de ce genre. Le qualificatif citratus fait référence à son parfum et sa saveur citronnée.

Noms vernaculaires

« Verveine des Indes », « citronnelle de Madagascar », « citronnelle de Java », citronnelle de Ceylan… Les divers noms vernaculaires français des citronnelles donnent des indications sur les endroits où elle sont traditionnellement cultivées.

Les anglophones la nomme Lemongrass, Citronella, Squinant, Oil grass, West Indian lemon grass, barbed wire grass, silky heads, citronella grass, and fever grass.

Dans le sous-continent indien on trouve les noms suivant : Hindi : Gandhatrina • Manipuri : Haona • Marathi : Olecha • Tamoul : Karppurappul • Malayalam : Vasana Pullu • Telugu : Nimmagaddi • Kannada : Majjigehullu • Bengali : Gandhabena • Konkani : Oli-cha • Gujarati : Lilicha • Sanskrit : Bhustrina

En Asie du Su-Est on trouve les noms suivants : Indonésie : Sereh • Malaisie : Sakuma • Thaïlande : Ta-khrai

En Amérique centrale, du Sud et dans le bassin caribéen on trouve les noms suivants : Antigua Tobago, Barbade, Saint-Vincent : fever grass, lemon grass • Costa Rica : té limón, zacate té, zacate limón • Mexique : Zacate limon République Dominicaine : limoncillo • Antilles francophones : zacate té, sitwonnèl • Guatemala, Honduras, Quintana Roo : té limón, zacate té, zacate limón • Porto Rico : limoncillo • Vénézuéla : molojillo criollo Capim-cidrao • Brésil : Capim-santo

En Afrique de l’Est la plante est appelée « Mchaïchaï » ou « Mzumaï » en Swahili. En kinyarwanda, le nom « itete » est donné à la variété Cymbopogon nardus ; la citronnelle est également appelée « Cycy, » (prononcé tchaïtchaï), nom dérivé, du swahili.

Usages de la citronnelle

Usages culinaire

En cuisine, on utilise généralement la partie blanche de la tige de citronnelle. Finement ciselée, celle-ci est glissée dans les marinades et/ou revenus avec les autres ingrédients du plat.

Les feuilles sont également utilisées. Du fait de leur texture coriace, lorsqu’elles sont ajoutées dans le jus de cuisson d’un plat, elles sont préalablement ciselées et enfermées dans un sachet en mousseline ou une grosse boule à thé.

Étalage de commerce philippin

La base charnue blanc jaunâtre est utilisée fraîche dans la cuisine asiatique (Cambodge, Indonésie, Thaïlande, Malaisie, et Vietnam) pour parfumer, currys, légumes, viandes, poissons, crustacés, sauces , soupes etc.

La cuisine cambodgienne, thaïlandaise, indonésienne, malaisienne et de nombreux autres pays utilisent la citronnelle pour aromatiser les plats de viande, de poisson, les currys, soupes et sauces.

La base des tiges fraîches, ciselée en rondelles, sert pour aromatiser les crudités, salades, marinades, potages, etc. C’est un ingrédient traditionnel de la cuisine du Sud-Est de l’Asie (Inde, Thaïlande, Vietnam, Indonésie, etc.).

La cuisine thaïeou vietnamienneemploient la base des tiges de la citronnelle pour donner un goût citronné à leurs plats.

À Java, les gaines des feuilles sont ajoutées aux sauces épicées « sambal goreng », « sambal petis », aux poissons et sauces de poisson cuits tandis que le cœur des jeunes pousses se mange comme un met accompagnant le riz. C’est également un constituant populaire de nombreux currys. La citronnelle est aussi utilisé dans la fabrication du sorbet populaire « bandrek » ou « serbat ».

Au nord du Maroc, elle est utilisée pour aromatiser le thé vert à la menthe. Ses feuilles séchées sont aussi très utilisées dans les cuisines malaisienne, indonésienne et chinoise pour les marinades de poisson ou les viandes grillées. On la retrouve également, fraîche, dans quelques recettes françaises. Elle se marie bien avec le gingembre, la noix de coco, l’ail, l’échalote et le piment.

Dans certains pays africains, la citronnelle est surtout utilisée fraîche ou séchée en infusions pour son odeur rafraîchissante et l’apaisement qu’elle procure.

Usage médicinal

La citronnelle fait partie de nombreuses de pharmacopées traditionnelles.

Elle est utilisée en médecine chinoise pour traiter une grande variété de maladies, notamment l’eczéma, le rhume, les maux de tête, les maux d’estomac, les douleurs abdominales et les douleurs rhumatismales.

En médecine Ayurvédique, la citronnelle est appelée qui est appelée « Bhuslrina » est réputée équilibrer les doshas (énergies vitales) Pitta et Kapha. Elle est considérée comme une herbe refroidissante. Elle appréciée pour son action diurétique et diaphorétique, apaisante et sédative tout en étant tonique. La citronnelle est utilisée pour stimuler le « feu digestif » « agni » sans aggraver l’énergie vitale pitta ; réguler la paix intérieure « samana » et restaurer la faculté d’élimination « apana vayu ». L’herbe est utilisée pour soulager les gaz et les troubles digestifs, certaines affections entériques, les fièvres, les troubles menstruels, pulmonaires, rhumatismaux et les douleurs articulaires.

En Amérique centrale et dans les Caraïbes ont l’utilise contre la diarrhée, les maux d’estomac, la fièvre, les flatulences, la grippe, le rhume et la toux. Pour cela, on prépare une décoction ou une infusion avec 15-25 grammes de feuille dans 1 litre (4 tasses) d’eau. Pour la décoction, on conseille de faire bouillir au moins 10 minutes, dans un récipient couvert ; pour l’infusion, verser l’eau bouillante sur les 15-25 grammes de feuille. Couvrir et laisser refroidir. Filtrer et boire 1 tasse 2-3 fois par jour. La préparation est soigneusement filtrée à travers un linge avant de la consommer par voie orale. Cette précaution permet d’éviter des lésions mécaniques sur les muqueuses, dues aux microfilaments présents dans la feuille. En cas de diarrhée, la décoction de feuilles est un complément de la thérapie de réhydratation orale.

En Afrique la plante est traditionnellement particulièrement utilisée pour réduire les fièvres, soulager les troubles digestifs et ballonnements, les affections pulmonaires, les toux et les catarrhes, et pour soulager les douleurs articulaires, rhumatismales et musculaires ainsi que les céphalées. (voir le tableau des utilisations médicinales en Afrique en fin d’article)

Propriétés étudiées par la recherche pharmacologique

Action antipyrétique

La revue des études ethnobotaniques montre que toutes les médecines traditionnelles utilisant la citronnelle lui reconnaissent une action fébrifuge. Cette propriété lui vaut d’ailleurs les noms d’« herbe à fièvre » ou « grass fever ».

La citronnelle agit sur la température du corps par son action diaphorétique ou sudorifique marquée, c’est à dire qu’elle permet aux pores de la peau de mieux laisser passer l’eau. Grâce à la transpiration la chaleur interne peut être évacuée. L’infusion de citronnelle peut être bue tout au long de la journée pour faciliter ce processus, infusion chaude si on est dans la phase froid et frissons, infusion tiède ou froide si on est dans la phase transpiration abondante et qu’on a envie de se découvrir. La citronnelle peut être associées avec d’autres plantes diaphorétiques comme les sommités fleuries d’achillée mille-feuille, les fleurs de sureau, etc.

Christophe Bernard sur le traitement des fièvres

[...] dans le passé, ce qui représentait une menace, c’était les infections aiguës et de courte durée. De courte durée dans le sens où soit le système immunitaire arrivait à régler le problème, soit parfois on en mourrait. Mais il n’y avait pas beaucoup de conditions chroniques.

Aujourd’hui c’est l’inverse, on est arrivé à minimiser les morts provoquées par les infections aiguës, on espère que ça va durer car vous avez probablement entendu parler de la problématique des bactéries résistantes aux antibiotiques. Toujours est-il qu’aujourd’hui, on est rentré dans une ère de problématiques chronique et dégénérative.

Et on a du mal à s’imaginer que la fièvre était un phénomène qu’il fallait gérer de près.

Aujourd’hui, dès qu’il y a un petit peu de fièvre, on essaie absolument de la faire baisser à coups d’anti-inflammatoire alors qu’on sait bien que ce n’est pas productif, qu’on bloque le travail du système immunitaire dans la plupart des cas. Dans le passé, on savait comment accompagner la fièvre, comment la tempérer, comment éviter qu’elle monte trop haut.

Action décongestionnante et digestive

Pour l’herbaliste Christophe Bernard, la citronnelle exerce une action bénéfique en cas de sensation de congestion, de tension et lourdeur, du bas ventre, parfois juste avant ou pendant les règles chez la femme ou après une période d’excès alimentaires. Selon l’herbaliste américain, Matthew Wood, la plante exercerait son action décongestionnante en agissant sur la circulation lymphatique.

La plante ayant aussi une action antispasmodique, elle peut calmer les crampes digestives.

Ce type d’utilisation est commun aux pharmacopées indiennes, chinoises, mezzo-américaines, caribéennes et africaines.

L’extrait aqueux (décoction, 9,7% de solides totaux) de feuille fraîche (0,049, 0,124 et 0,249 mg/mL), les extraits hydroalcooliques (30%) (0,704, 0,760 et 3,520 mg/mL) et (80%) (0,241, 0,602 et 1,205 mg/mL) de feuille séchée, sur iléon isolé de rat, ont inhibé significativement l’amplitude des contractions spontanées. Avec les extraits hydroalcooliques, la réponse a été dose-dépendante et on a calculé une DE50 = 1,010 mg/mL pour les extraits à 30% et de 0,042 mg/mL à 80%. [23]

Action antibactérienne, anti-amibienne

Ses substances aromatiques antibactériennes, la rendent utile pour traiter certains types d’infections entériques. Son action bactéricide s’exerce sur la principale bactérie responsable de la formation d’ulcères gastro-duodénaux : anti-helicobacter pylory [1, 2].

L’huile essentielle est apparue active, in vitro, sur l’amibe Entamoeba histolytica.
Elle s’est également révélée active sur Bacillus subtilis, Escherichia coli, Staphylococus aureus, Salmonella paratyphi et Shigella flexneri. [3] Les composants α-citral (géranial) et β-citral (néral) induisent individuellement une action antibactérienne sur les organismes gram-négatifs et gram-positifs [4-8]

Activité anti-filarienne

Les feuilles fraîches étaient actives sur la filaire parasite Setaria digitata. [12]

Activité antidiarrhéique

Une étude de 2006 a démontré que la décoction de tige réduisait le débit fécal en fonction de la dose ingérée. [9]

Action Anti-inflammatoire, anti-herpès

Le macérat huileux ou l’onguent de citronnelle a un effet anti-inflammatoire en application locale. Une macération huileuse en utilisant de l’alcool facilite l’extraction des composés anti-inflammatoires. L’application externe agit efficacement sur les entorses, douleurs musculaires, douleurs articulaires, névralgies. Christophe Bernard recommande de « combiner avec d’autres macérats huileux si nécessaire, citronnelle et millepertuis pour les névralgies, citronnelle et laurier noble pour les douleurs articulaires, etc. »

L’effet antiherpès de huile essentielle a été démontré in vitro. [10] Donc on peut faire une application de l’huile essentielle sur un bouton de fièvre.

La citronnelle a aussi une action anti-inflammatoire par voie interne. L’extrait à l’eau chaude de feuilles séchées administré par voie intragastrique a réduit les oedèmes à la patte de rats. [11]

Activité antifongique

L’huile de citronnelle s’est avérée active et efficace contre les dermatophytes tels que Trichophyton mentagrophytes, T. rubrum, Epidermophyton floccosum et Microsporum gypseum. [13]

D’autres études ont indiqué que l’huile de citronnelle est active contre les champignons kératinophiles. [14] contre d’autres champignons causant des mycoses [15, 16] et contre des champignons détériorant les denrées alimentaires stockées [17]

Activité antipaludique

L’utilisation antipaludique est traditionnelle dans plusieurs africains. L’activité antimalarienne a été démontrée sur modèle animale. L’huile essentielle de Cymbopogon citratus ont produit 86,6% de répression de la croissance de Plasmodium berghei par rapport à la chloroquine (en prenant une inhibition de 100% par la chloroquine) [18].

Action calmante

L’utilisation de l’infusion de citronnelle comme breuvage apaisant est populaire. Cette action est liée à l’effet légèrement anxiolytique [19], hypotenseur [20], antispasmodique et donc relaxante des tensions musculaire, sédative et somnifère [21]

La décoction de feuille fraîche (15-25 g/L) administrée à des doses de 240 mL toutes les 6 heures, a provoqué une faible action sédative par rapport au groupe contrôle, une action antispasmodique gastro-intestinale soulageant des patients à symptômes bénins (dérangements transitoires), un effet antihypertenseur (mais pas hypotenseur) chez des patients avec une hypertension artérielle essentielle de degré I et II (ambulatoires et hospitalisés), et une action expectorante et décongestionnante chez des patients souffrant de bronchite aiguë et chronique. [27]

Action antioxydante

La citronnelle exerce une action antioxydante remarquable. Différentes études montrent qu’elle bloque la péroxydation des lipides dans notre corps. C’est-à-dire que les acides gras polyinsaturés que l’on absorbe au travers de notre alimentation ne vont pas rancir dans notre corps, et ça c’est important. [22]

Cette activité antioxydante contribue à la prévention de l’athérosclérose, qui est entre autre induite par l’oxydation des acides gras insaturés lorsqu’ils sont contenus dans le LDL, qui est un transporteur des acides gras et du cholestérol.

La citronnelle en consommation régulière par son apport d’antioxydants, contribuerait donc à protéger les cellules contre des agresseurs divers et variés, à protéger les artères. Des études montrent que ce pouvoir antioxydant peut protéger nos cellules contre les radiations [23].

Activité hypocholestérolémiante

Une étude sur modèle animal a montré que l’extrait de citronnelle diminuait significativement la concentration élevée de cholestérol. Cette réduction s’est avérée être dépendante de la dose. Ce résultat montre que l’extrait possède un potentiel hypocholestécolémique. [24]

Effets hypoglycémiques et hypolipidémiques

Un extrait aqueux de feuilles fraîches de Cymbopogon citratus administré à des rats normaux a abaissé la glycémie à jeun et le cholestérol total, les triglycérides, les lipoprotéines de basse densité et les lipoprotéines de très basse densité, en fonction de la dose administrée, tout en augmentant le taux de lipoprotéines de haute densité mode, mais sans effet sur les taux plasmatiques de triglycérides. [25]

Action antinociceptive

L’huile essentielle de Cymbopogon citratus possède une activité antinociceptive importante via une action aux niveau périphérique et central. [26]

Action reminéralisante

À l’instar de l’ortie , la citronnelle fait partie des plantes minéralisantes. Pour 100 g de matière sèche, la citronnelle contient environ 60 mg de potassium, 40 mg de calcium, 70 mg de magnésium, du Zinc et d’autres minéraux. Donc vraiment un profil intéressant, pas aussi riche qu’une ortie par exemple, mais intéressante.
Elle est également riche riche en silice qui est un constituant essentiel pour maintenir toutes nos structures et pour former du collagène qui donne l’élasticité à la peau, qui structure les os et le cartilage.

Cette capacité reminéralisante est très utile ou l’appauvrissement des sols et des aliments en minéraux conduit à des états de déminéralisation accentués sous l’influence du stress et de l’hyperexcitabilité nerveuse fait consommer énormément de minéraux.

La citronnelle et l’ortie permet de refaire des réserves de minéraux et de stabiliser le système nerveux, contribue à assurer que la structure osseuse reste solide avec l’avancement en âge.

Forme utilisables

Les recommandation du réseau Tramil

Contre la diarrhée, les maux d’estomac, la fièvre, les flatulences, la grippe, le rhume et la toux on peut préparer une infusion ou une décoction à prendre en voie orale :

L’infusion de citronnelle se prépare avec suffisamment de feuilles préférablement fraîches ou sèches (de 15 à 25g pour 1 l d’eau) pour obtenir une boisson bien aromatisée.

Pour la décoction, on conseille de faire bouillir au moins 10 minutes, dans un récipient couvert ; pour l’infusion, verser l’eau bouillante sur les 15-25 grammes de feuille. Couvrir et laisser refroidir. Filtrer et boire 1 tasse 2-3 fois par jour.

La préparation doit être soigneusement filtrée à travers un linge avant de la consommer par voie orale. Cette précaution permet d’éviter des lésions mécaniques sur les muqueuses, dues aux microfilaments présents dans la feuille. En cas de diarrhée, la décoction de feuilles est un complément de la thérapie de réhydratation orale.

Trois tasses par jour peuvent être ingérées, pour lutter contre les états grippaux. Une tasse suffit, après le repas, pour faciliter la digestion ou favoriser l’endormissement.

En décoction, la citronnelle peut être dissoute dans l’eau du bain ou utilisée en friction, pour lutter contre les états fébriles ou la fatigue mentale. Elle aussi stimulante et revitalisante, en bain de pieds.

En faisant macérer 2 poignées de rhizomes et 2 poignées de feuilles, durant une semaine, dans 1 l de rhum, puis en filtrant, on obtient une lotion à utiliser en friction contre les moustiques (Mais son action est de durée limitée.

- L’ huile essentielle de citronnelle peut être diluée dans du macérât de millepertuis ou de l’huile de noisette pour être utilisée en massage contre les rhumatismes, les douleurs articulaires, les tendinites ou les entorses. Si elle peut être appliquée pure sur les irritations cutanées, il est conseillé de la diluer pour les peaux sensibles.

Précautions

Aucunes connues aux doses traditionnelles.

Utilisations médicinales en Afrique selon les études ethnobotaniques recensées par la base de données Prélude

Indication Partie utilisée et préparation Pharmacopée Réf.
Affections oculaires
Conjonctivite Décocté des feuilles de Cymbopogon citratus en instillation oculaire1 goutte 2 fois par jour pendant 7 jours. 48
Affections cutanées
Enflure Cataplasme de feuille Ghana (région du sud) 35
Cloque, œdème Infusion en voie orale de feuilles de Cymbopogon citratus, feuilles de Malleastrum gracile de Desmodium mauritianum, sommité fleurie de Hyptis pectinata de Obetia radula Madagascar 26
Gratelle démangeaison Bain de décoction de feuilles de Melia azedarach, Mangifera indica, Eucalyptus robusta, Cinnamomum cassia, Cymbopogon citratus, Eleusine indica et de Sida sp. Réunion 67
Furoncle Cataplasme de feuille Ghana (région du sud) 35
Troubles intestinaux
Laxatif /Purgatif 16 gr de feuilles de Combretum micranthum + 7 gr de folioles de Cassia occidentalis + 7 gr de tiges et feuilles de Cymbopogon giganteus + 2 gr de feuilles de Cymbopogon citratus + 2 gr de tiges, feuilles et fleurs de Melissa piperita, décoction dans 1 l. H2O durant 15 ’ + 150 gr de sucre, en voie orale après refroidissement (400 ml par jour durant plusieurs jours comme diurétique 200 ml par jour durant 10 jours comme tonique, 250 ml / 1 jour comme laxatif et purgatif, 200 ml par jour durant 20jours contre l’ hépatite) Mali 29
Diarrhée Décoction de feuilles en voie orale Guinée équatoriale 18
Constipation, nettoyage des reins Noyaux de Persea americana, fruits de Solanum torvum, feuilles de Carica papaya de Cymbopogon citratus, faire bouillir dans 2 l H2O et 1/2 litre H2O durant 20’. Filtrer, en voie orale. 1 verre / jour durant 1 semaine Cameroun 47
Aérophagie, carminatif Infusion en voie orale de feuilles fraîches Sénégal 7
Ballonnement Décoction de tiges feuillées en voie orale Maurice & Rodrigues 25
Ballonnement Décoction de feuilles en voie oral Seychelles 14
Ballonnement Décoction en voie orale de feuilles de Cymbopogon citratus, fruit vert de Citrus medica Cameroun 19
Stomachique Infusion de +/- 15 gr de feuilles sèches ou fraîches Cameroun (pays Bamileke) 27
Colique, colite, douleurs abdominales Tige feuillée de Helichrysum gymnocephalum, feuilles de Cymbopogon citratus, plante entière de Alchemilla rutenbergii de Tachiadenus carinatus de Rorippa nasturtium-aquaticum, feuilles de Ravensara anisata, écorces tige, tronc, rameau de Cinnamomum zeylanicum, décoction, en voie orale Madagascar 26
Maux d’estomac Décoction et fumigation de feuilles RDC 11
Maux d’estomac Infusion en voieorale de Artemisia absinthium, Cymbopogon citratus, Ocimum basilicum var. thyrsiflorum Ethiopie 55
Maux d’estomac inexpliqués (megagna) Infusion en voie oral d’Artemisia absinthium en mélange avec Cymbopogon citratus Ethiopie 55
Trouble digestif Décoction des feuilles de Cymbopogon citratus, en voie orale Madagascar 60
Eupeptique Décoction de feuilles en voie orale Sénégal 3
Douleurs
Maux de tête Décoction de feuilles en voie orale Kenya 44
Céphalée Infusion de racines en voie orale trois fois par jour
Névralgie intercostale pâte de feuilles de Citrus sinensis de la plante entière de Cymbopogon citratus = miel et huile de palme de Elaeis guineensis, enduire nuque et tête 3 X / jour Cameroun 47
Tachycardie Infusion en voie orale de feuilles de Cymbopogon citratus, styles et stigmates de Zea mays, sommité fleurie de Gomphocarpus fruticosus, feuilles de Ocimum gratissimum Madagascar 26
Affections pulmonaires
Tuberculose Infusion de feuilles Nigeria 22
Toux Deux gouttes d’essence de Vetiveria zizanioides dans une tasse de tisane de citronnelle (Cymbopogon citratus ) Réunion 67
Toux Bouillir le mélange de Cymbopogon citratus, Lippia multiflora, Drymaria cordata et Polygala acicularis. Filtrer et boire 1/3 verre RDC 49
Forte toux de l’adulte Piler les plantes suivantes : Ocimum gratissimum, Allium sativum, Chenopodium ambrosioides, Bryophyllum bipinnatum, Cymbopogon citratus, Lantana camara. Mélanger avec un peu d’eau, presser et boire le liquide obtenu à raison de 2 cuillerées à soupe, 3 fois par jour. RDC 49
Toux Décoction de feuilles de Cymbopogon citratus avec un bulbe d’oignon et du miel en voie orale. 3 X / Jour durant 4 Jours Nigeria 43
Toux Feuilles de Cymbopogon citratus bouillies, mélangées à du miel en voie orale Nigeria 40
Toux Décoction de feuilles de Annona muricata de Cymbopogon citratus et de Citrus aurantifolia, décoction République populaire Congo Brazzaville 8
Toux sèche, pneumonie une poignée de rhizomes de Zingiber officinale, 5 fruits de Citrus sinensis, écraser le tout, mélanger à 1 l. de décoction de Cymbopogon citratus et 1/2 l de miel. en voie orale. 2 cuillères à soupe 3 X / jour jusqu’à guérison  Cameroun 47
Toux Décoction ou infusion de tiges feuillées en voie orale Maurice & Rodrigues 25
Toux Infusion de racines République populaire Congo Brazzaville 13
Toux Préparer une décoction de feuilles de Toddalia asiatica dans laquelle le rhizome de Cymbopogon citratus + le jus de Citrus xaurantium. Du sucre est ajouté, en voie orale. Maurice 62
Toux Préparer une décoction de 5–6 feuilles Cymbopogon citratus et un pouce de longueur du rhizome de Zingiber officinale dans 1 l. H2O. Administrer 1 tasse 3 fois par jour par voie orale jusqu’à ce que les symptômes disparaissent. Maurice 62
Toux Décoction de feuilles et racines en voie orale RDC 4
Catarrhes de l’enfant (reconnu comme béchique de qualité) Infusion de racine Sénégal 33
Toux, Catarrhe Décoction en voie orale de pulpe fruit de Ananas comosus, feuilles de Annona muricata de Psidium sp. de Cymbopogon citratus de Hibiscus rostellatus République Centrafricaine 23
Toux, Catarrhe Décoction en voie orale de feuilles de Citrus aurantium de Cymbopogon citratus, pulpe fruit de Ananas comosus République Centrafricaine 23
Toux, Catarrhe Décoction de feuilles en voie orale République Centrafricaine 23
Toux, Catarrhe Piler les plantes makokutu (Euphorbia candelabrum), ndembi (Cymbopogon citratus), hota-hota (Panicum maximum), elimau (Citrus limon), macérer 4 jours, distiler pour obtenir un sirop, laisser décanter. Partie supérieure pour les adultes pour la grippe, en voie orale ; + friction la partie du nez entre les yeux . Partie intermédiaire pour adulte contre la toux, 3 cuillères à soupe, 3 X / Jour. Partie inférieure pour la toux des enfants, mélanger avec H2O, en voie orale. 2 cuillères à soupe, trois fois par jour Angola 21
Toux et catarrhes Décoction et fumigation de feuilles RDC 11
Toux et catarrhes de l’enfant Racines République populaire Congo Brazzaville 10
Catarrhes bronches Bain, bain de vapeur de décoction d’écorces tige, rameau, tronc de Distemonanthus benthianus, ONS. de Cymbopogon citratus de Lantana camara, racine de Carica papaya, décoction (H2O) République populaire Congo Brazzaville 13
Affections pulmonaires 1, 5 l. de décoction de fruits de Citrus sinensis, gousse de Allium sativum, rhizomes de Zingiber officinale, feuilles de Cymbopogon citratus + 1/2l. De miel, en voie orale. 1/2 verre / jour Cameroun 47
Maux de poitrine Décoction de feuilles de Cymbopogon citratus avec un bulbe d’oignon et du miel en voie orale. 3 X / Jour durant 4 Jours. Nigeria 43
Refroidissement Infusion de feuilles en voie orela de Cinnamomum camphora de Cymbopogon citratus Île Rodrigues 36
Bronchite Décoction 1 part de rhizomes de Zingiber officinale de feuilles de Citrus sinensis de feuilles et racines de Eucalyptus globulus, plante entière de Cymbopogon citratus + 1 l. de miel, filtrer. en voie orale. 1 verre 3 x / jour pendant 2 semaines Cameroun 47
Bronchite Décoction à parts égales de feuilles de Cymbopogon citratus de Mangifera indica de fruits de Citrus sinensis de feuilles et écorces de Eucalyptus globulus + miel, masser la poitrine + en voie orale 2 cuillères à café 3 x / jour Cameroun 47
Troubles respiratoires (Toux, Bronchite, Asthme, maladie de poitrine) Préparer une décoction du rhizome de Cymbopogon citratusà laquelle l’éthanol principalement "Eau de vie » est ajouté à la préparation. Administrer une fois par voie orale juste avant le coucher pendant 3-5 jours Maurice 62
Troubles respiratoires (Toux, Bronchite, Asthme) Préparer une décoction de feuille et racine de Cymbopogon citratus et une petite quantité de Zingiber officinale et Citrus limonia juice. Administrer en voie orale. 1 cuillère à soupe deux fois par jour. Maurice 62
Rhumes Feuilles et racines de Cymbopogon citratus, infusion, en voie orale Sao Tomé 66
Tuberculose Décoction de feuilles et racines en voie orale RDC 4
Grippe Cymbopogon citratus associée à Cinnamomum cassia, Eupatorium triplinerve, Eugenia uniflora, Terminalia bentzoe Citrus limon, Syzygium aromaticum, Citrus sinensis + éventuellement une boisson alcoolisée Réunion 67
Grippe Cinnamomum cassia seule ou associée à Cymbopogon citratus à Jumellea fragans à Terminalia bentzoe à Citrus sinensis + verre de rhum, RNS Réunion 67
Grippe Infusion de la tige et des feuilles de Cymbopogon citratus. en voie orale. 1 tasse par jour jusqu’à guérison Maurice 63
Froid, grippe Préparer une décoction de 5–6 feuilles est préparée , 1 tasse. Administrer 2-3 fois par jour par voie orale jusqu’à ce que les symptômes disparaissent Maurice 62
Grippe Infusion de feuilles en voie orale RDC 17
Grippe Infusion en voie orale. de Cymbopogon citratus de Zingiber officinale de jus de Citrus limon de miel, en voie orale Île Rodrigues 36
Grippe Décoction de tiges feuillées en voie orale Maurice & Rodrigues 25
Influenza Décoction feuilles de Cymbopogon citratus mélangée avec du beurre en voie orale Ethiopie 38
Influenza Bain de vapeur de la décoction de feuilles Ouganda, pays Bulamogi 28
Rhume une poignée de rhizomes de Zingiber officinale, 5 fruits de Citrus sinensis, écraser le tout, mélanger à 1 litre de décoction de Cymbopogon citratus et 1/2 l de miel. en voie orale. 2 cuillères à soupe 3 X / jour jusqu’à guérison Cameroun 47
grippe Décoction à parts égales de feuilles de Cymbopogon citratus de Mangifera indica de fruits de Citrus sinensis de feuilles et écorces de Eucalyptus globulus + miel, masser la poitrine + en voie orale 2 cuillères à café 3 x / jour Cameroun 47
Grippe Infusion de feuilles en voie orale de Cinnamomum camphora de Cymbopogon citratus Île Rodrigues 36
Rougeole Décocté des feuilles, en voie anale , adulte : 1 bouteille 3 fois par jour, enfant : 2 verres 3 fois par jour., ou décocté des feuilles en voie orale 48
Varicelle Bain de vapeur de feuilles fraîches ou séchée Éthiopie 51
Rougeole, varicelle Décoction, filtrée en lavement RDC 4
Affections urogénitales
Diurétique 16 gr de feuilles de Combretum micranthum + 7 gr de folioles de Cassia occidentalis + 7 gr de tiges et feuilles de Cymbopogon giganteus + 2 gr de feuilles de Cymbopogon citratus + 2 gr de tiges, feuilles et fleurs de Melissa piperita, décoction dans 1 l. H2O durant 15 ’ + 150 gr de sucre, en voie orale après refroidissement (400 ml par jour durant plusieurs jours comme diurétique 200 ml par jour durant 10 jours comme tonique, 250 ml / 1 jour comme laxatif et purgatif, 200 ml par jour durant 20jours contre l’hépatite) Mali 9
Infection uro-génitale Infusion de toute la plante de Cymbopogon citratus Madagascar 26
Douleur dans les trompes de Fallope Décoction de Cymbopogon citratus, en voie orale. Ouganda 64
Antipyrétique
Fièvre Infusion de feuilles en voie orale, traitement à éviter en cas hypotension Maurice & Rodrigues 25
Fièvre plante entière de Cymbopogon citratus, bain de vapeurs, inhalation Madagascar 39
Fièvre Infusion en voie orale. de Cymbopogon citratus de Zingiber officinale de jus de Citrus limon de miel, en voie orale Île Rodrigues 36
Fièvre Infusion de feuilles en voie orela de Cinnamomum camphora de Cymbopogon citratus Île Rodrigues 36
Fièvre Feuille + racine Sénégal 33
Fièvre Décoction en voie orale (1/2 tasse pour les enfants et une tasse pour les adultes) et bain de décoction de Mangifera indica en vrac, feuilles de Cymbopogon citratus, écorces de Citrus sp. et feuilles de Alchornea cordifolia sont cuits durant 3 à 4 h. dans un pot de terre Nigeria 31
Fièvre Décoction de la plante entière en voie orale Cameroun (pays Bamileke) 27
Fièvre Décoction de feuilles et racines en voie orale Bénin 24
Fièvre Décoction en voie orale de feuilles de Cymbopogon citratus, fruit vert de Citrus medica Cameroun 19
Fièvre Plante entière de Cymbopogon citratus, RNS. Madagascar 52
Fièvre Deux gouttes d’essence de Vetiveria zizanioides dans une tasse de tisane de citronelle (Cymbopogon citratus ) Réunion 67
Fièvre Une à deux gouttes d’essence de Andropogon muricatum dans une tasse de tisane de citronnelle (Cymbopogon citratus) Réunion 67
Fièvre Décoction 1 part de rhizomes de Zingiber officinale de feuilles de Citrus sinensis de feuilles et racines de Eucalyptus globulus, plante entière de Cymbopogon citratus + 1 l. de miel, filtrer. en voie orale. 1 verre 3 x / jour pendant 2 semaines Cameroun 47
Fièvre Bain de décoction de feuilles de Cinnamomum zeylanicum, et de la plante entière de Cymbopogon citratus Seychelles 14
Fièvre jaune
Fièvre jaune Feuilles fraîches de Cymbopogon citratus, Bidens pilosa, Melanthera scandens, en décoction, en voie orale Ouganda 46
Fièvre jaune Infusion de feuilles en voie orale Nigeria 15
Fièvre typhoïde
Fièvre typhoïde Décoction de feuilles de Carica papaya, Musa paradisaca de Eucalyptus globulus de Cymbopogon citratus de Citrus sinensis + sucre + miel, en voie orale durant les crises Cameroun 47
Fièvre typhoïde Feuilles de Cymbopogon citratus bouillies, mélangées à du miel en voie orale Nigeria 40
Fièvre typhoïde Prendre en voie orale la décoction de feuilles bouillies dans deux litres d’eau durant 30’ à 40 ’ avec 25 citrons (Citrus aurantiifolia), 2 pamplemousses, 2 papayes vertes (Carica papaya), et 2 ananas non mûrs (Ananas comosus), des morceaux d’ail (Allium sativum) et les écorces de Alstonia boonei Nigeria 6
Fièvre Paludique
Paludisme Décoction de feuilles fraîches en voie orale Ghana (région du sud) 34
Paludisme Décoction en voie orale de feuilles de Cymbopogon citratus durant 10 à 20 mn + éventuellement des fruits de Citrus limonum dans la préparation Cameroun 9
Paludisme Bouillir et boire une tasse pleine des feuilles de Cymbopogon citratus 2 X / Jour jusqu’à guérison Ghana 42
Paludisme Décoction de feuilles en voie orale trois fois par jour durant cinq jours Nigeria 30
Paludisme Décoction de feuilles en voie orale Nigeria 61
Paludisme Inhalation des vapeurs se dégageant de la décoction, de se couvrir le corps avec un drap de manière à le ” baigner ”des vapeurs Madagascar 60
Paludisme Toute la plante de Phyllanthus fraternus avec feuilles de Carica papaya , Persea americana, Ocimum gratissimum, Vernonia amygdalina Ghana 59
Paludisme Toute la plante de Phyllanthus fraternus en décoction avec des feuilles de Cymbopogon citratus dans une bouillie de pâte de maïs liquide. Ghana 59
Paludisme Feuilles de Albizia ferruginea, Phyllanthus fraternus et Cymbopogon citratus, décoction, en voie orale. Ghana 59
Paludisme Feuilles de Albizia ferruginea, Phyllanthus fraternus et Cymbopogon citratus, décoction, en voie orale Ghana 59
Paludisme Toute la plante de Phyllanthus fraternus en décoction avec des feuilles de Cymbopogon citratus dans une bouillie de pâte de maïs liquide., décoction, en voie orale. Ghana 59
Paludisme Feuilles de Sida cordata, Ocimum canum, Cymbopogon citratus, décoction, en voie orale Ghana 59
Paludisme Feuilles de Cymbopogon citratus, Terminalia catappa, Newbouldia laevis et Bombax buonopozense Ghana 59
Paludisme Décoction en bain de vapeurs de feuilles fraîches de Cymbopogon citratus associée de Carica papaya Cameroun 53
Paludisme Feuilles, racines, de Cymbopogon citratus et de Lippia multiflora Nigeria 48
Paludisme Feuilles de Cymbopogon citratus de Manihot esculenta, pétiole de Hibiscus sabdariffa, décoction + jus de citron, en voie orale Côte d’Ivoire 45
Paludisme Décoction de feuilles de Cymbopogon citratus avec un bulbe d’oignon et du miel en voie orale. 3 X / Jour durant 4 Jours. Nigeria 43
Paludisme Feuilles sèches de Carica papaya pour du thé et préparation avec Cymbopogon citratus en voie orale Cameroun 41
Paludisme Feuilles de Cymbopogon citratus bouillies, mélangées à du miel en voie orale Nigeria 40
Paludisme Feuilles, tiges et fruits de Citrus aurantiifolia, racines de Sphenocentrum jollyanum de Carica papaya, feuilles de Cymbopogon citratus de Lawsonia guineensis fruit de Citrus aurantium, RNS Nigeria 32
Paludisme Feuilles de Vernonia amygdalina de Ocimum gratissimum de Azadirachta indica de Cymbopogon citratus, RNS. Nigeria 32
Paludisme Rhizome de Curcuma longa, feuilles de Cymbopogon citratus de Citrus aurantiifolia , RNS. Nigeria 32
Paludisme Décoction de la plante entière de Lippia multiflora, feuilles de Eriosema psoraleoides de Mangifera indica de Cymbopogon citratus de Morinda lucida, écorces tige, rameau, tronc de Enantia chlorantha de Khaya grandifoliola de Pseudocedrela kotschyi, décoction (H2O), en voie orale. Nigeria 12
Paludisme Cuire les écorces de tiges et les feuilles de Mangifera indica de Cymbopogin citratus et Psidium guajava, en voie orale Cameroun 56
Paludisme Décoction en voie orale de feuilles fraîches de Cymbopogon citratus associée à Zingiber officinale, Alstonia boonei Cameroun 54
Paludisme Décoction, bain de vapeurs de feuilles fraîches de Carica papaya associée à Citrus limon, Cymbopogon citratus, Musa paradisiaca, Annona muricata , Voacanga africana Cameroun 53
Paludisme Décoction en voie orale d’écorces de tiges de Alstonia boonei associée à Cymbopogon citratus Cameroun 53
Paludisme Décoction de feuilles de Carica papaya, Musa paradisaca de Eucalyptus globulus de Cymbopogon citratus de Citrus sinensis + sucre + miel, en voie orale durant les crises Cameroun 47
Paludisme Décoction de feuilles et racines en voie orale Sénégal 3
Affections des oreilles
Maux oreilles Inhalation de l’extrait aqueux de feuilles de Cymbopogon citratus de Ocimum canum de Ocimum gratissimum Madagascar 26
Otite suppurante Décocté des feuilles : 2 gouttes 1 fois par jour, en instillation auriculaire RDC 48
Tonique
Tonique 16 gr de feuilles de Combretum micranthum + 7 gr de folioles de Cassia occidentalis + 7 gr de tiges et feuilles de Cymbopogon giganteus + 2 gr de feuilles de Cymbopogon citratus + 2 gr de tiges, feuilles et fleurs de Melissa piperita, décoction dans 1 l. H2O durant 15 ’ + 150 gr de sucre, en voie orale après refroidissement (400 ml par jour durant plusieurs jours comme diurétique 200 ml par jour durant 10 jours comme tonique, 250 ml / 1 jour comme laxatif et purgatif, 200 ml par jour durant 20jours contre l’ hépatite) Mali 29
Fatigue généralisée Décoction 1 part de rhizomes de Zingiber officinale de feuilles de Citrus sinensis de feuilles et racines de Eucalyptus globulus, plante entière de Cymbopogon citratus + 1 l. de miel, filtrer. en voie orale. 1 verre 3 x / jour pendant 2 semaines Cameroun 47
Hémorroïdes
Hémorroïdes Décoction de feuilles en en bain de siège Gabon 20
Hémorroïdes bain de siège dans la décoction de toute la plante RDC 11
Troubles nerveux
Trouble du sommeil Décoction des feuilles de Cymbopogon citratus, en voie orale Madagascar 60
Somnifère Décoction de la plante entière en voie orale Madagascar 39
Stimulation du système nerveux Mastication des racines fraîches ou séchées. Nigeria 43
Douleurs articulaires, rhumatismales et musculaires
Soulager les douleurs articulaires et musculaires Tisanes pour bains : ti chiendent (Cynodon dactylon) et le gros chiendent (Eleusine indica), pariétaire (Amaranthus spp.), eucalyptus (Eucalyptus. spp.), fumeterre (Fumaria muralis Sond. ex Koch), guérivite (Sigesbeckia orientalis), ti baume (Plectranthus amboinicus.), néflier (bibasse) (Eriobotrya japonica (Thunb.) Lindl.), vergerette du canada (Conyza canadensis), etc. Tous les soirs pendant une à deux semaines Réunion 65
Soulager les douleurs articulaires et musculaires massages (« digiponction ») : huile neutre avec huiles essentielles de géranium rosat ‘rosé’ (Pelargonium x asperum ), cryptoméria (Cryptomeria japonica), eucalyptus (Eucalyptus. spp.), citronnelle (Cymbopogon citratus), etc. et massages sur les endroits douloureux Réunion 65
Douleurs articulaires Piler et bouillir dans 6 bouteilles d’eau les plantes suivantes : Securidaca longipedunculata (racines), Aframomum alboviolaceum (racines), graines de Cyperus articulatus, Cymbopogon citratus, Cajanus cajan (feuilles), Millettia eetveldeana (écorces), Gossypium barbadense (feuilles), Xylopia aethiopica (graines ou écorces), Mangifera indica (écorces), Sarcocephalus latifolius (racines), Cymbopogon densiflorus, Lippia multiflora, Annona senegalensis (racines), Croton mubango (écorces) et Pentadiplandra brazzeana. Prélever 2 bouteilles de solution filtrée et boire 1/3 de verre, 3 fois par jour. Le reste gardé dans la marmite est réchauffé pour frictionner le corps entier matin et soir RDC 50
Douleurs articulaires Infusion sucrée de feuille en voie orale RDC 11
Troubles hépatiques
Maladies du foie Décoction ou infusion de feuilles Cymbopogon citratus Togo 68
Hépatite 16 gr de feuilles de Combretum micranthum + 7 gr de folioles de Cassia occidentalis + 7 gr de tiges et feuilles de Cymbopogon giganteus + 2 gr de feuilles de Cymbopogon citratus + 2 gr de tiges, feuilles et fleurs de Melissa piperita, décoction dans 1 l. H2O durant 15 ’ + 150 gr de sucre, en voie orale après refroidissement (400 ml par jour durant plusieurs jours comme diurétique 200 ml par jour durant 10 jours comme tonique, 250 ml / 1 jour comme laxatif et purgatif, 200 ml par jour durant 20jours contre l’ hépatite) Mali 29
Jaunisse Infusion de feuilles en voie orale Nigeria 15
Trouble hépatique Décoction de feuilles en voie orale de Carica papaya de Combretum micranthum de Citrus aurantifolia de Psidium guajava de Cymbopogon citratus Burkina Faso 2
Jaunisse Feuilles sèches de Carica papaya pour du thé et préparation avec Cymbopogon citratus en voie orale Cameroun 41
Hépatite virale Décoction en voie orale d’écorce tige, tronc, rameau de Cabucala oblongo-ovata, rhizome de Curcuma longa, feuilles de Combretum obscurum de Cymbopogon citratus, tige feuillée de Helichtysum rusillonii Madagascar 26
Tension artérielle
Hypertension Préparer un décocté aqueux d’un litre avec une plante entière de Cymbopogon citratus. Boire 200 ml, 3 fois par jour jusqu’à guérison République Populaire du Congo Brazzaville 37
Hypertension 2 poignées de gousses de Allium sativum et 2 poignées de racines de Cymbopogon citratus en décoction dans 2 l. H2O. Filtre + 1 l ; de miel. en voie orale. 1 verre / jour Cameroun 47

Références du tableau des études ethnobotaniques menées en Afrique

1. Ashidi, J.S. , P.J. Houghton, P.J. Hylands, T. Efferth, « Ethnobotanical survey and cytotoxicity testing of plants of South-western Nigeria used to treat cancer, with isolation of cytotoxic constituents from Cajanus cajan Millsp. Leaves », Journal of Ethnopharmacology 128, 501–512 (2010) Voir l’article (format pdf)
Nom vernaculaire : ekan (Yoruba)

2. Fernandez de la Pradilla, C., « Des plantes qui nous ont guéris. » Jeunesse d’Afrique, Ouagadougou, Burkina Faso,Tome 1, 208 p., (1981), Tome 2, 101 p., (1985) 
Plantes médicinales contre les hépatites. Pabre, Ouagadougou, Burkina Faso, 62 p., (1988)

3. Kerharo, J. & J. G. Adam « La pharmacopée sénégalaise traditionnelle. Plantes médicinales et toxiques », Editions Vigot Frères, Paris, 1011 p., (1974)

4. Bokdam, J. & A.F. Droogers
Contribution à l’étude ethnobotanique des Wagenia de Kisangani, Zaïre. 
Meded.Landbouwhogeschool, Wageningen (Pays-Bas), 75, 19, 74 p., (1975)

5. Wome, B.
Recherches ethnopharmacognosiques sur les plantes médicinales utilisées en médecine traditionnelle à Kisangani (Haut-Zaïre). 
Thèse de doctorat, Université libre de Bruxelles, Fac. Sc., 561 p., (1985)

6. Obute, G. C.
Ethnomedicinal plant resources of South Eastern Nigeria. 
Leaflets Journal sur WWW : http://www.siu.edu/~ebl/leaflets/
Nom vernaculaire : lemon grass (Anglais)
Voir l’article (format pdf)

7. Pousset, J.-L.
Plantes médicinales africaines. Utilisation pratique. 
Agence de coopération culturelle et technique, (A.C.C.T.), Paris, 156 p., (1989) 
http://data.cameroun-foret.com/system/files/18_17_32.pdf
Voir l’article (format pdf)

8. Adjanohoun, E., M.R.A. Ahyi, L. Ake Assi, J. Baniakina, P. Chibon, G. Cusset, V. Doulou, A. Enzanza, J. Eymé, E. Goudoté, A. Keita, C. Mbemba, J. Mollet, J.- M. Moutsamboté, J. Mpati, P. Sita
Contribution aux études ethnobotaniques et floristiques en République populaire du Congo. 
Agence de coopération culturelle et technique, (A.C.C.T.), Paris, 605 p., (1988) 
A partir de la banque de données PHARMEL 2 (réf. HP 10)

9. Saotoing, P., T. Vroumsia, Tchobsala, F-N. Tchuenguem Fohouo, A.-M. Njan Nloga & J. Messi
Medicinal plants used in traditional treatment of malaria in Cameroon
Journal of Ecology and the Natural Environment Vol. 3(3), pp. 104-117, March 2011 
http://www.academicjournals.org/jene/PDF/Pdf2011/March/Saotoing%20et%20al.pdf
Voir l’article (format pdf)
Nom vernaculaire : tii (Fulfulde)

10. Hecketswei, Congo (1991) 
A partir de la banque de données PHARMEL

11. Nyakabwa, M. & W. Dibaluka, Plantes médicinales cultivées dans la zone de Kabondo à Kisangani (Zaïre). African study monographs, 11, 2, 87 - 99, (1990)
Voir l’article (format pdf)
ti (Swahili)

12. Adjanohoun, E, M.R.A. Ahyi, L. Ake Assi, K. Dramane, J. A. Elewude, S. O. Fadoju, Z.O. Gbile, E. Goudote, C.L. A. Johnson, A. Keita, O. Morakinyo, J. A. O. Ojewole, A. O. Olatunjia, E. A. Sofowora
Contribution to ethnobotanical and floristic studies in Western Nigeria. 
CSTR-OUA, 420 p., (1991) 
A partir de la banque de données PHARMEL 2 (réf. HP 10)

13. Bouquet, A.
Féticheurs et médecines traditionnelles du Congo (Brazzaville).
Mém. O.R.S.T.O.M., 36, 282 p., (1969) 
http://www.docstoc.com/docs/41737230/Ficheurs-et-mecines-traditionn
Voir l’article (format pdf)

14. Adjanohoun, E., A. Abel, L. Ake Assi, D. Brown, K.S Chetty, L. Chong-Seng, J. Eymé, T. Friedman, J. N. Gassita, E. N. Goudotê, P. Govinden, A. Keita, B. Koudogbo, G. Lailam, D. Landreau, G. Lionnet, A. Soopramanien
Contribution aux études ethnobotaniques et floristiques aux Seychelles.
Agence de coopération culturelle et technique, (A.C.C.T.), Paris, 170 p., (1983). 
A partir de la banque de données PHARMEL 2 (réf. HP 10)

15. Erinoso S. M. & D. O. Aworinde
Ethnobotanical survey of some medicinal plants used in traditional health care in Abeokuta areas of Ogun State, Nigeria 
African Journal of Pharmacy and Pharmacology Vol. 6(18), pp. 1352-1362, 15 May, 2012
http://www.academicjournals.org/ajpp/PDF/pdf2012/15%20May/Erinoso%20and%20Aworinde.pdf Voir l’article (format pdf)
ewe tea

16. Dhetchuvi, M.- M. & J. Lejoly
Contribution à la connaissance des plantes médicinales du Nord-Est du Zaïre. 
Mitt. Inst. Allg. Bot. Hamburg, 23 b, 991 - 1006, (1990)
Voir l’article (format pdf)

17. Lubini, A.
Les plantes utilisées en médecine traditionnelle par les Yansi de l’entre Kwilu-Kamtsha (Zaïre). 
Mitt. Inst. Allg. Bot. Hamburg, 23b, 1007 - 1020, (1990)
Voir l’article (format pdf)

18. Akendengue, B.
Guinée équatoriale (1992)
A partir de la banque de données PHARMEL 2 (réf. HP 10)

19. Mapi, J.
Contribution à l’étude éthnobotanique et analyses chimiques de quelques plantes utilisées en médecine traditionnelle dans la région de Nkongsamba (Moungo). 
Thèse de Doctorat, 3ème cycle, Université de Yaoundé, (1988). 
A partir de la banque de données PHARMEL 2 (réf. HP 10) et réf. HT 12

20. Raponda-Walker, A. & R. Sillans
Les Plantes utiles du Gabon. Encyclopédie biologique. 
Editions Paul Lechevalier, 12 rue de Tournon, Paris VI, 478 p. (1961)
Noms vernaculaire : fausse citronelle (Français local), oko-w’atanga, tizani (Mpongwè, Galoa, Nkomi, Orungu), ditsotsu, digingi (Eshira), ditsotsu (Bavarama, digingi (Bavungu, Bapunu), bilèlèngi (Balumbu), gèngè (Apindji), ésosi-a-gébamba (Mitsogo), ésosi-a-montangani (Ivéa), lisoso-la-tsulu (Bavili), lésoso-lé-tsulu (Banzabi), mukaniki (Baduma), nkanika (Bakèlè), nsoso (Loango), lètsègè (Mindumu), ukè-u-ntangani (Béséki), igiku-gya-gibamba (Ngowé), osim-ntangha (Fang), tizani (Benga)

21. Bossard, E., La médecine traditionnelle au centre et à l’ouest de l’Angola. Ministério da ciênciae da tecnologia. Instituto de investigaçâo cientifica tropical. Lisboa - p. 531 (1996) (ISBN : 972-672-858-4)
Voir l’article (format pdf)
(olo) ndembi (Umbundu)

22. Ogbole, O.O. & E.O. Ajaiyeoba
Traditional management of tuberculosis in Ogun state of Nigeria : the practice and ethnobotanical survey. 
African Journal of Traditional, Complementary and Alternative Medicines Volume 7 (1) : 79-84 (2010)
Voir l’article (format pdf)
kooko oba

23. Motte, E.
Les plantes chez les pygmées Aka et les Monzombo de la Lobaye (Centrafrique). 
Agence de coopération culturelle et technique, (A.C.C.T.), 574 p., (1980)

24. Natabou Dégbé, F., « Contribution à l’étude de la médecine et de la Pharmacopée traditionnelles au Bénin : Tentatives d’intégration dans le système de santé officiel. » Thèse pour l’obtention du diplôme de Docteur en Pharmacie de l’Université Cheikh Anta Diop (Diplôme d’état), 138 p., Juillet 1991
minklé (Popo), tigbé (Adja), tchaama (Fon), tikossou (Dendi), kékonibo (Savé), ofirin-ognibo (Dassa), koriko oba, koko oba (Nagot), tiwouroussou (Bariba), timookou (Waama), citronnelle, herbe citron (Français)

25. Adjanohoun, E., M.R.A. Ahyi, J. Eymê, J. - N. Gassita, E. Goudotê, J. Guêho, F. S. L. Ip, D. Jackaria, S. K. K. Kalachand, A. Keita, B. Koudogbo, B. Landreau, A. W. Owadally, A. Soopramanien
Contribution aux études ethnobotaniques et floristiques à Maurice (Iles Maurice et Rodrigues). 
Agence de coopération culturelle et technique, (A.C.C.T.), Paris, 214 p., (1983) 
A partir de la banque de données PHARMEL 2 (réf. HP 10)

26. Boiteau, P.
Médecine traditionnelle et pharmacopée. Précis de matière médicale malgache. 
Agence de coopération culturelle et technique, (A.C.C.T.), Paris 141 p., 
A partir de la banque de données PHARMEL 2 (réf. HP 10) (1986)

27. Vanhee, E.
Contribution à l’étude de plantes médicinales inhérentes au système de santé traditionnel Bamileke (Cameroun). 
Thèse pour le diplôme d’état de docteur en pharmacie. Faculté de Pharmacie. Université de Lille II, 125 p. (1996)
fipagrass (Bamiléké)

28. Tabuti, J.R.S., K.A. Lye, S.S. Dhillion
Traditional herbal drugs of Bulamogi, Uganda : plants, use and administration. 
Journal of Ethnopharmacology, Volume 88, pp. 19-44 (2003) 
http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0378874103001612
Voir l’article (format pdf)
chai subi

29. Keita, S., Tisane aux cinq plantes 
Afr. Méd., 14, (130), 423 - 426. (1975)
Voir l’article (format pdf)

30. Ajibesin, K.ola K., Benjamin.E. Ekpo, Danladi N. Bala, Etienne E. Essien, Saburi A. Adesanya
Ethnobotanical survey of Akwa Ibom State of Nigeria. 
Journal of Ethnopharmacology, Volume 115, pp. 387-408, (2008)
ebana, myayaha (Ibibio)
Voir l’article (format pdf)

31. Bhat, R.B., A. A. Adeloye & E.O. Etejere
Some Medicinal Plants of Nigeria 
Journal of Economic and Taxonomic Botany, Vol. 6 N° 1 (1985)
Voir l’article (format pdf)

32. Odugbemi, T. O., O. R. Akinsulire, I. E. Aibinu & P. O. Fabeku
Medicinal plants useful for malaria therapy in Okeigbo Ondo state, Southwest Nigeria 
African Journal of Traditional, Complementary and Alternative Medicines Volume) 4 (2) : 191 - 198 (2007) 
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2816451/
Voir l’article (format pdf)
kooko-oba (Okeigbo)

33. Potel, Anne-Marie, Les plantes médicinales au Sénégal. Extraits du rapport du stage d’Anne-Marie Potel, Etudiante en maîtrise de sciences naturelles, effectué à Nguekokh (Sénégal), en août et septembre 2002. 
Enregistré dans le chapitre "Littérature grise "de la Banque de données PRELUDE 
http://pagesperso-orange.fr/senegal.bourbonnais/Anne%20marie.htm
citronnelle (Français local)
Voir l’article (format pdf)

34. Asase, A., G. Oppong-Mensah
Traditional antimalarial phytotherapy remedies in herbal markets in southern Ghana 
Journal of Ethnopharmacology, Volume 126, pp. 492 - 499 ( 2009)
Voir l’article (format pdf)
tea leaf

35. Agyare, C. , A. Asase, M. Lechtenberg, M. Niehues, A. Deters, A. Hensl
An Ethnopharmacological survey and in vitro confirmation of ethnopharmacological use of medicinal plants used for wound healing in Gosomtwi-Atwima-Kwanwoma area, Ghana 
Journal of Ethnopharmacology, Volume 125, pp. 393- 403, (2009)
Voir l’article (format pdf)
akutukankan (Asante-Twi)

36. Gurib-Fakim, Ameenah, Joseph Guého
Plantes médicinales de l’île Rodrigues 
Stanley, Rose-Hill. Editions de l’océan indien - Université de Maurice (Réduit) , 580 p. (1994) (ISBN 99903-0-171-9)
Citronnelle, lemon grass

37. Diafouka A., J. Lejoly
Plantes hypotensives utilisées en médecine traditionnelle à Brazzaville (Congo). 
Méricaments et aliments : L’approche ethnopharmacologique. 
Actes du 2e Colloque Européen d’Ethnophmacologie et de la 2ème Conférence internationale d’Ethnomédecine, Heidelberg2, 4-27 mars 1993.
Voir l’article (format pdf)

38. Bekalo, T. H., S. D. Woodmatas, Z. A. Woldemariam
An ethnobotanical study of medicinal plants used by local people in the lowlands of Konta Special Woreda, southern nations, nationalities and peoples regional state, Ethiopia. 
Journal of Ethnobiology and Ethnomedicine 5 : 26 (2009) doi : 10.1186/1746-4269-5-26 + Additional file
Voir l’article (format pdf)
gattaa (Konta)

39. Rivière, C., J.-P. Nicolas, M.-L. Caradec, O. Désiré & A. Schmitt
Les plantes médicinales de la région nord de Madagascar : Une approche ethnopharmacologique 
Ethnopharmacologia, n°36, novembre, pp. 36 - 50. (2005) 
Bulletin de la société française d’ethnopharmacologie et de la société européenne d’ethnopharmacologie 
http://www.ethnopharmacologia.org/default.asp?page=revue
Voir l’article (format pdf)
veromanitra

40. Ogie-Odia, E.A . & E.F Oluowo
Assessment of Some Therapeutic Plants of the Abbi People in Ndokwa West L.G.A of Delta State, Nigeria 
Ethnobotanical Leaflets 13 : 989-1002. 2009.
Voir l’article (format pdf)
koriko

41. Focho, D. A., M. C Newu, M. G Anjah, F. A Nwana, F. B Ambo
Ethnobotanical survey of trees in Fundong, Northwest Region, Cameroon 
Journal of Ethnobiology and Ethnomedicine, 2009, 5:17 (doi:10.1186/1746-4269-5-17) 
+ Additional file 1
Voir l’article (format pdf)

42. Asase, A., G. A. Akwetey, D. G. Achel
Ethnopharmacological use of herbal remedies for the treatment of malaria in the Dangme West District of Ghana 
Journal of Ethnopharmacology, Volume 129, pp. 367- 376, (2010)
Voir l’article (format pdf)
tea ba (Adangbe)

43. Idu, M., B. C. Ndukwu
Studies of Plants Used in Ethnomedicine in Ethiope Concil Area of Delta State, Nigeria 
Research Journal of Botany 1 (1) : 30 -43 (2006) 
http://scialert.net/qredirect.php?doi=rjb.2006.30.43&linkid=pdf
Voir l’article (format pdf)
lemmon grass (Anglais local) , iti (Dialecte local)

44. Nagata, J. M., A. R. Jew, J. M. Kimeud, C. R. Salmena, E. A. Bukusi, C. R. Cohen, , Medical pluralism on Mfangano Island : Use of medicinal plants among persons living with HIV/AIDS in Suba District, Kenya. Journal of Ethnopharmacology 135, 501–509, (2011)
http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0378874111002029
Voir l’article (format pdf)
majand lum (Luo), owusuwi owa majani (Suba)

45. N’ guessan, F.H. Tra Bi, M.W. Koné, Etude ethnopharmacologique des plantes antipaludiques utilisées en médecine traditionnelle chez les Abbey et Krobou d’Agboville (Côte d’Ivoire). 
Ethnopharmacologia, n°44, décembre 2009
Voir l’article (format pdf)

46. Namukobe, J., J. M. Kasenene, B. T. Kiremire, R. Byamukama, M. Kamatenesi-Mugisha, S. Krief, V. Dumontet, J. D. Kabasa
Traditional plants used for medicinal purposes by local communities around the Northern sector of Kibale National Park, Uganda 
Journal of Ethnopharmacology 136, 236–245, (2011) 
http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0378874111002960
Voir l’article (format pdf)
kalifuha

47. Nnomo, R.D. , I.R. Tchouamo & J.Y. Pinta
Apiphytothérapie à base du miel au Cameroun 
Ethnopharmacologia, n° 44, (décembre 2009)
Voir l’article (format pdf)

48. Olowokudejo J. D., A. B. Kadiri, V.A. Travih
An Ethnobotanical Survey of Herbal Markets and Medicinal Plants in Lagos State of Nigeria 
Ethnobotanical Leaflets 12 : 851-65. 2008. 
http://www.ethnoleaflets.com/leaflets/lagos.htm
Voir l’article (format pdf)
kooko-oba. (Yoruba)

49. Konda ku Mbuta, Kabakura Mwima, Mbembe Bitengeli, Itufa Y’okolo, Mahuku Kavuna, Mafuta Mandanga, Mpoyi, Kalambayi, Ndemankeni Izamajole, Kadima Kazembe, Kelela Booto, Ngiuvu Vasaki, Bongombola Mwabonsika, Dumu Lody & Paul Latham
Plantes médicinales de traditions. Province de l’Equateur – R.D. Congo, Kinshasa 2012 (419 p.) 
Institut de Recherche en Sciences de la Santé (I.R.S.S.) in Kinshasa. ISBN 9780955420856
Voir l’article (format pdf) isasa, mutosha arufu (Kirega)

50. Kibungu Kembelo A.O., Quelques plantes médicinales du Bas-Congo et leurs usages (198 p.),(2003) http://www.sie-cameroun.cm/?q=biblio/doc/4825
Voir l’article (format pdf)
sinda di mputu (Kikongo)

51. Lulekal, E., Z. Asfaw, E. Kelbessa, P. Van Damme
Ethnomedicinal study of plants used for human ailments in Ankober District, North Shewa Zone, Amhara Region, Ethiopia 
Journal of Ethnobiology and Ethnomedicine, 9:63 ( 2013) 
http://www.ethnobiomed.com/content/9/1/63 + Additional fil Voir l’article (format pdf)
tej sar (Amharic)

52. .Megersa, M., Z.Asfaw , E. Kelbessa, A. Beyene and B. Woldeab
An ethnobotanical study of medicinal plants in Wayu Tuka District, East Welega Zone of Oromia Regional State, West Ethiopia 
Journal of Ethnobiology and Ethnomedicine 9:68 ( 2013) doi:10.1186/1746-4269-9-68 
http://www.ethnobiomed.com/content/9/1/68
Voir l’article (format pdf)
marga citaa (Afaan Oromo)

53. Razafindraibe, M., A. R.Kuhlman, H. Rabarison, V. Rakotoarimanana, C.Rajeriarison, N. Rakotoarivelo, T.Randrianarivony, F. Rakotoarivony, R. Ludovic, A. Randrianasolo, R. W. Bussmann
Medicinal plants used by women from Agnalazaha littoral forest (Southeastern Madagascar) 
Journal of Ethnobiology and Ethnomedicine 2:22 (2006) 
http://www.ethnobiomed.com/content/9/1/73
Voir l’article (format pdf)
veromanitra

54. Betti, J. L., R. Caspa, J. Ambara, R.L. Kourogue
Ethno-Botanical study of plants used for treating malaria in a forest : Savanna margin area, East region, Cameroon 
Global Journal of Research on Medicinal Plants & Indigenous Medicine, Volume 2, Issue 10, 692-708 (October 2013) 
http://www.fosas.africa.kyoto-u.ac.jp/img/ProgressReport2012.pdf
Voir l’article (format pdf)

55. Avigdor, E., H Wohlmuth, Z. Asfaw, T. Awas
The current status of knowledge of herbal medicine and medicinal plants in Fiche, Ethiopia 
Journal of Ethnobiology and Ethnomedicine , 10:38 (2014) 
http://www.ethnobiomed.com/content/10/1/38
Voir l’article (format pdf)
tej sar (Amharic) (Amharic)

56. Simbo, D. J.
An ethnobotanical survey of medicinal plants in Babungo, Northwest Region, Cameroon 
Journal of Ethnobiology and Ethnomedicine, 6:8 (2010) + Additional file of : An ethnobotanical survey of medicinal plants in Babungo, Northwest Region, Cameroon 
Journal of Ethnobiology and Ethnomedicine , 6:8 (2010)
Voir l’article (format pdf)

57. Mangambu Mokoso, Jean de Dieu , R. van Diggelen, J. C. Mwanga Mwanga, H. Ntahobavuka, F.Malaisse, E. Robbrecht
Etude ethnoptéridologique, évaluation des risques d’extinction et stratégies de conservation aux alentours du Parc National de Kahuzi Biega (RD Congo) 
Geo-Eco-Trop., 36 : 137-158 (2012)
Voir l’article (format pdf)

58. De Wildeman, É.
A Propos de Médicaments Indigènes Congolais 
Institut Royal Colonial Belge. Section des Sciences naturelles et Médicales
Mémoires.-Collection in-8°. Tome III, fascicule 3. (1935)
Voir l’article (format pdf)
dilundi ou dilundu

59. Komlaga, G., C.Agyare, R. Akosua Dickson, M. L. Kwao Mensah, K. Annan, P.M. Loiseau, P.Champy
Medicinal plants and finished marketed herbal products used in the treatment of malaria in the Ashanti region, Ghana
Journal of Ethnopharmacology 172, 333–346, (2015)
Voir l’article (format pdf)
esrε (lemon grass)

60. Nicolas J.-P.
Plantes médicinales du Nord de Madagascar. Ethnobotanique antakarana et informations scientifiques 296 p. (2012) 
Editions Jardins du monde 15, rue saint Michel - 29 190 Brasparts 
www.jardinsdumonde.org
Voir l’article (format pdf)
citronelle, veromanitra (Antakarana), fatakamanitra (Malgache), citronnelle, verveine des Indes (Français), lemon grass (Anglais)

61. Iyamah P.C., M. Idu
Ethnomedicinal survey of plantsused in the treatment of malaria in Southern Nigeria 
Journal of Ethnopharmacology 173, 287–302, (2015)
http://dx.doi.org/10.1016/j.jep.2015.07.008
Voir l’article (format pdf)
ewe-tea, kooko-oba (Yoruba), lemon grass (Anglais)

62. Suroowan,S., M. F. Mahomoodally
A comparative ethnopharmacological analysis of traditional medicine used against respiratory tractdiseases in Mauritius 
Journal of Ethnopharmacology 177, 61–80, (2016)
Voir l’article (format pdf)
citronnelle (Créole mauricien et le Bhojpuri), lemon gras (Nom commun anglais)

63. Mahomoodally, M. F.
A quantitative ethnobotanical study of common herbal remedies used against 13 human ailments catergories in Mauritus 
African Journal of Traditional, Complementary and Alternative Medicines,11(6):1-32 (2014)
Voir l’article (format pdf)
lemongrass (Anglais)

64. Tugume P., E. K. Kakudidi, M. Buyinza, J. Namaalwa, M. Kamatenesi, P. Mucunguzi, J. Kalema
Ethnobotanical survey of medicinal plant species used by communities around Mabira Central Forest Reserve, Uganda 
Journal of Ethnobiology and Ethnomedicine 12:5 (2016)
Voir l’article (format pdf)

65. Minker, C. (Dr), Médecine traditionnelle réunionnaise : validation de l’utilisation de certaines plantes dans le traitement des symptômes du chikungunya. Ethnopharmacologia, n°44, pp 15-24 (décembre 2009)
Voir l’article (format pdf)
citronnelle

66. Sequeira, V.
Medicinal plants and conservation in Sao Tome 
Biodiversity and Conservation 3, 910-926 (1994)
Voir l’article (format pdf)
folha gabiio

67. Lavergne, R. & R. Véra
Etude ethnobotanique des plantes utilisées dans la pharmacopée traditionnelle à la Réunion. Médecine traditionnelle et pharmacopée. 
Agence de coopération culturelle et technique, (A.C.C.T.), Paris, 236 p., (1989)
Voir l’article (format pdf)

68. Kpodar, M., S. D. Karou, G. Katawa, K. Anani, H. E. Gbekley, Y. Adjrah, T. Tchacondo, K. Batawila, J. Simpore
An ethnobotanical study of plants used to treat liver diseases in the Maritime region of Togo 
Journal of Ethnopharmacology 181, 263–273 (2016)
Voir l’article (format pdf)

Références de la partie « Propriétés étudiées par la recherche pharmacologique »

[1] CN Fernandes & al, Investigation of the Mechanisms Underlying the Gastroprotective Effect of Cymbopogon Citratus Essential Oil

[2] Ohno T & al, Antimicrobial activity of essential oils against Helicobacter pylori. Helicobacter. 2003 Jun ;8(3):207-15.

[3] Onawunmia GO, Yisak WA, Ogunlana EO. « Antibacterial constituents in the essential oil of Cymbopogon citratus (DC.) Stapf. » J Ethnopharmacol. 1984 ;12:279–86

[4] Melo SF, Soares SF, Costa DR, Silva DC, Oliveira DM, Bezerra RJ, et al. « Effect of the Cymbopogon citratus, Maytenus ilicifolia and Baccharis genistelloides extracts against the stannous chloride oxidative damage in Escherichia coli. » Mutat Res. 2001 ;496:33–8.

[5] Syed M, Khalid MR, Chaudhary FM. « Essential oils of Graminae family having antibacterial activity Part 1. (Cymbopogon citrates, C.martinii and C.jawarancusa oils) ». Pak J Sci Ind Res. 1990 ;33:529–31.

[6] Orafidiva LO. « The effect of autoxidation of lemon-grass oil on its antibacterial activity ». Phytother Res. 1993 ;7:269–71.

[7] Njuefack J, Budde BB, Jacobsen M. « Five essential oils from aromatic plants of Cameroon : Their antibacterial activity and ability to permeabilize the cytoplasmic membrane of Listeria innocua examined by flow cytometry ». Lett Appl Microbiol. 2004 ;39:395–400.

[8] Sumita TC, Furlan MR, Jorge AO. « Antibacterial activity of essential oils on microorganisms isolated from urinary tract infection ». Rev Saude Publica. 2004 ;38:326–8.
Wannissorn B, Jarikasem S, Siriwangchai T. « Antibacterial properties of essential oils from Thai medicinal plants ». Fitoterapia. 2005 ;76:233–6.

[9] Tangpu V, Yadav TA. Some Important Folklore Medicinal Plants Used by Tangkhul Nagas of Ukhrul District, Manipur. TX, USA : Recent Progress in Medicinal Plants ; 2006.

[10] Minami M, Kita M, Nakaya T, Yamamoto T, Kuriyama H, Imanishi J. The inhibitory effect of essential oils on herpes simplex virus type-1 replication in vitro. Microbiol Immunol. 2003 ;47(9):681-4. PMID 14584615

[11] Carbajal D, Casaco A, Arruzazabala L, Gonzalez R, Tolon Z. Pharmacological study of Cymbopogon citratus leaves. J Ethnopharmacol. 1989 ;25:103–7.

[12] Suresh M, Rai RK. Cardol : The antifilarial principle from Anacardium occidentale. Curr Sci. 1990 ;59:477–9.

[13] Wannissorn B, Jarikasem S, Soontorntanasart T. Antifungal activity of lemon grass and lemon grass oil cream. Phytother Res. 1996 ;10:551–4.

[14] Matouschek BK, Stahl BE. « Phytochemical study of non volatile substances from Cymbopogon citratus (DC.) Stapf (Poaceae) » Pharmaceutica Acta Helvetiae. 1991 ;66:242–5.

[15] Kishore N, Mishra AK, Chansouria JP. Fungitoxicty of essential oils against dermatophyts. Mycoses. » 1993 ;36:211–5.

[16] Abe S, Sato Y, Inoue S, Ishibashi H, Maruyama N, Takizawa T, et al. Anti-Candida albicans activity of essential oils including Lemongrass (Cymbopogon citratus) oil and its component, citral” Nippon Ishinkin Gakkai Zasshi. 2003 ;44:285–91.

[17] Misrha AK, Dubey NK. Evaluation of some essential oils for their toxicity against fungi causing deterioration of stored food commodities. Appl Environ Microbiol. 1994 ;l60:1101–5.

[18] Tchoumbougnang F, Zollo PH, Dagne E, Mekonnen Y. In Vivo Antimalarial Activity of Essential Oils from Cymbopogon citratus and Ocimum gratissimum on Mice Infected with Plasmodium berghei. Planta Medica. 2005 ;71:20–3.

[19] Costa CA, Kohn DO, de Lima VM, Gargano AC, Flório JC, Costa M. The GABAergic system contributes to the anxiolytic-like effect of essential oil from Cymbopogon citratus (lemongrass). J Ethnopharmacol. 2011 Sep 1 ;137(1):828-36

[20] Caluscusin IR. The effect of twice-a-day intake of lemon grass decoction among hypertensive individuals in Barangay Situbo, municipality of Tampilisan, province of ZamboangadelNorte. ADZU-SOM (http://som.adzu.edu.ph/research/index.php), 2010.

[21] Blanco MM, Costa CA, Freire AO, Santos JG, Costa IM. Neurobehavioral effect of essential oil of Cymbopogon citratus in mice. Phytomedicine. 2007 ;16:265–70.

[22] Cheel J, Theoduloz C, Rodriäguez J, Hirschmann SG. Free Radical Scavengers and Antioxidants from Lemongrass (Cymbopogon citratus Stapf) J Agric Food Chem. 2005 ;53:2511–7.

[23] Rao, B.S.S., Shanbhoge, R., Rao, B.N., Adiga, S.K., Upadhya, D., Aithal, B.K., & Kumar, M.R.S. (2009). Alcoholic extract of Cymbopogon citratus against radiation- induced DNA damage on V79 cells and free radical scavenging ability against radicals generated in vitro, doi. Hum Exp Toxicol, 28 (4 ), 195-202.

[24] Agbafor KN, Akubugwo EI. Hypocholesterolaemic effect of ethanolic extract of fresh leaves of Cymbopogon citratus (lemon grass) African J Biotechnol. 2007 ;6:596–8.

[25] Adeneye AA, Agbaje EO. Hypoglycemic and hypolipidemic effects of fresh leaf aqueous extract of Cymbopogon citratus Stapf in rats. J Ethnopharmacol. 2007 ;112:440–4.

[26] Viana GS, Vale TG, Pinho RS, Matos FJ. Antinociceptive effect of the essential oil from Cymbopogon citratus in mice. J Ethnopharmacol. 2000 ;70:323–7.

[27] Carballo A., « Plantas medicinales del Escambray cubano ». Informe TRAMIL. Laboratorio provincial de producción de medicamentos, Sancti Spiritus, Cuba.

Mis en ligne par La vie re-belle
 7/11/2019
 http://lavierebelle.org/?itete-citronnelle-ou-lemon-grass