Adenia lobata

Fiche synthétique

Fiche synthétique

Adenia lobata

Adenia lobata

Nom botanique complet : Adenia lobata Jacq. Engl. (Passifloraceae)

Synonymes : Adenia rumicifolia Eng et Harms, Adenia gracilis Harms (1897), Adenia gummifera (Harv.) Harms (1897), Adenia guineensis W.J.de Wilde (1971).

Description rapide

Adenia lobata est unes liane robuste, dont la tige peut avoir jusqu’à 12 cm de diamètre, et s’élever jusqu’à 45 m. de hauteur

Adenia lobata cultivée sous serre

Répartition

La plante est présente en Afrique subsaharienne : vers le nord, du Sénégal jusqu’en Éthiopie, et vers le sud jusqu’en Angola et au Mozambique.

La présence de la plante est signalée au Rwanda, mais nous n’avons identifié à ce jour aucun nom vernaculaire kinyarwanda. Adenia lobata est appelée « Ngole » en Kiswahili, et « Snake rope » en anglais.

Biotope

Adenia lobata croît dans les forêts pluviales, les forêts secondaires, les lisières de forêts, les forêts-galeries, les forêts périodiquement inondées et marécageuses et sur les affleurements rocheux, depuis le niveau de la mer jusqu’à 1800 m d’altitude.

Usages

- vivrier  :

Les feuilles émincées sont consommées cuites . Le liquide de la tige peut se boire.

- domestique :

Sur l’île de Príncipe, on tire une fibre de la tige, et en R.D. du Congo, c’est la tige elle-même qui sert de corde.

Au Cameroun, des tronçons de tige s’utilisent comme éponges.

- Mellifère

Adenia lobata qui fleurit toute l’année est visité par les abeilles

- Chasse et Pèche :

En Sierra Leone, en Côte d’Ivoire et au Gabon, le jus de tige s’utilise comme poison de flèche pour tuer les rats et les chiens des rues.

La tige, l’écorce de tige, le fruit ou le jus servent à empoisonner les poissons en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale, ainsi qu’en Tanzanie et en Angola.

Fruits

- Médicinal

La plante est réputée avoir des propriétés antiplasmodiques, antiparasitaire, anti-amibienne, aphrodisiaque, diurétique, purgative. La tige et les feuilles contiennent des glycosides cyanogènes qui sont des phytotoxines.

Feuilles et fleurs

Aspects remarquables

La plante fait parti de la pharmacopée des chimpanzés.

Bien que couramment utilisé en médecine traditionnelle, ses propriétés ont été peu étudiée et restent mal connues. Un approfondissement des recherches sur sa composition chimique et l’activité pharmacologique de ses composés serait nécessaire justifié.

Les parties de la plante utilisées sont généralement récoltées dans la nature et s’utilisent habituellement fraîches à des fins médicinales.

Il est possible de multiplier la plante aussi bien par graines que par bouturage. Elle pourrait facilement et être cultivée, car elle peut s’adapter à une variété de milieu. La plante qui pousse vite peut être conduire sur une pergola, de la même façon que la passiflore. C’est une plante résistante qui se régénère rapidement après les incendies de brousse.

Pergola d’Adenia lobata
Pergola d’Adenia lobata

Principaux usages médicinaux

Selon la base de donnée Prota :

« Adenia lobata est largement utilisé en médecine traditionnelle.

Les feuilles jeunes légèrement grillées s’appliquent sur les abcès, et l’on recouvre ensuite le tout de feuilles.

Au Sénégal, on fait sécher les tiges feuillées à la chaleur et on les applique sur les plaies faites par le ver de Guinée pour l’en extraire.

Les Tendas du Sénégal confectionnent une soupe à base de feuilles pour faire tomber la fièvre chez les enfants ; la décoction de feuilles leur sert aussi à laver les patients.

En Côte d’Ivoire et au Congo, les feuilles sont consommées avec de l’huile de palme et du sel pour traiter les palpitations.

Le jus de feuilles s’utilise en application locale ou en lavement contre les douleurs rhumatismales et les douleurs costales et abdominales, et la macération dans l’eau de rameaux feuillés se prend pour traiter la toux, la bronchite et la fièvre. Le jus des feuilles et des tiges est utilisé pour traiter la trypanosomiase, et on l’applique sur les piqûres d’insectes.

On administre des lavements à base de rameaux réduits en pâte, pour leurs vertus diurétiques et pour traiter la jaunisse et les évanouissements.

Pour faciliter l’accouchement, on prend des breuvages à base d’une macération de racines ou de jus de tige. Le jus de tige se prend également pour traiter les problèmes gastro-intestinaux ; en friction, il sert à traiter les maux de tête, les torticolis, et en gouttes dans l’oreille, à soigner les inflammations de l’oreille.

L’extrait de feuilles en lavement s’utilise pour ses puissantes vertus purgatives.

Les Ebriés de Côte d’Ivoire utilisent les feuilles écrasées et macérées dans de l’eau en lavement pour traiter les accès de fièvre.

Au Ghana, les feuilles servent à traiter les hémorroïdes en application locale.

Au Togo, la décoction de rameaux se boit ou s’utilise en bain pour traiter le paludisme.

Au Nigeria et en Côte d’Ivoire, la pulpe de tige est utilisée en lavement et par voie orale pour ses vertus aphrodisiaques et pour traiter la gonorrhée. La décoction de feuilles se prend pour traiter la toux, la bronchite et la fièvre.

Au Gabon, la poudre de racine, mélangée à de la poudre de Capsicum annuum L. et des graines d’Aframomum melegueta K.Schum., s’inhalent pour traiter les tumeurs nasales.

En R.D. du Congo, la décoction de feuilles se boit pour traiter les bouffées délirantes et l’extrait de rameaux se boit ou s’applique en lavement pour traiter la gonorrhée et les douleurs abdominales. On broie des copeaux d’écorce dans de l’eau, et cette eau s’utilise en massage sur la tête pour traiter les poux ; les copeaux de racine s’appliquent sur les blessures. »

Adenia lobata au jardin botanique de Berlin

Liens

Informations générales

- Plant Resources of Tropical Africa

- Useful tropical plants

Mahale Chimpanzees. 50 Years of Research , Edited by Michio Nakamura, Kyoto University, Japan , Kazuhiko Hosaka, Kamakura Women’s University, Japan , Noriko Itoh, Kyoto University, Japan, Koichiro Zamma, Great Ape Research Institute

Ethnopharmacologie

Pharmacopées africaines

Sélection d’études pharmacologiques

- Preliminary Phytochemical Analyses of Two Varieties of Adenia Lobata (Jacq) and the Antioxidant Activity of Their Various Solvent Fractions.

- Antihyperglycaemic activity of ethanolic extract of the stem of Adenia lobata Engl (Passifloraceae)

- Anti-Hemorrhoidal Activity of Leaf Extract of Adenia lobata (Jacq.) Engl.(Passifloraceae)

- Antiparasitic activities of medicinal plants used in Ivory Coast

Autres références

- Traditional vegetables in Benin

Mis en ligne par La vie re-belle
 27/06/2020
 http://lavierebelle.org/adenia-lobata

 Documents

 preliminary_phytochemical_analyses_of_two_varieties_of_a (...)
PDF 

Plantes de l’Afrique des Grands Lacs

Description des plantes adventices et cultivées en Afrique de l’Est et présentation de leurs propriétés et de leurs usages traditionnels et potentiels

Les articles 46

IMG: Acalypha villicaulis Nom botanique : Acalypha villicaulis Hochst.Synonyme : Acalypha brachiata Krauss (1845), Acalypha petiolaris Hochst. ex C.Krauss (1845), Acalypha (...)
IMG: Acalypha manniana Nom botanique : Acalypha manniana Müll.Arg.Famille : EuphorbiaceaeNoms vernaculaires :Au Rwanda la plante est appelée Umunyarenda ou Umuvyuro (...)
IMG: Mondia whitei Mondia whyteiMondia whytei (Hook. F) Skeels (Asclepiadaceae - Apocynaceae)Synonymes (Chlorocodon whiteii Hook. f.)Synonymes (Chlorocodon whiteii (...)
IMG: Abelmoschus esculentus Abelmoschus esculentusSynonymes : Abelmoschus caillei, Hibiscus esculentusPlante cultivée multifonctionnelle comestible, médicinale, textile... (...)
Acacia sp.Acacia est un genre d’arbres ou d’arbustes de la famille des Fabacées (sous-famille des Mimosoidées).On compte plus de 1 500 espèces d’acacias (...)
Une plante médicinale de premier ordreOrigine et répartition géographiqueOriginaire d’Amérique centrale, Euphorbia hirta est une adventice commune des (...)
 La Vie Re-Belle | 2018 · 2020