Propriétés hépatoprotectrices d’Erythrina abyssinica (Umuko)

Propriétés hépatoprotectrices d’Erythrina abyssinica (Umuko)

Erythrina abyssinica

Erythrina abyssinica à Huye (Rwanda)

- Erythrina abyssinica, l’érythrine d’Abyssinie, appelée Umuko ou Umurinzi en kinyarwanda est un arbre au mutilple usages (voire sur ce site l’article : « Erythrina abyssinica : arbre sacré, flamboyant, et multifonctionnel »

Dans cet article nous développerons uniquement ses propriétés et son intérêt médicinal en nous centrant sur son potentiel en matières de traitement des affections du foie.

Erythrina abyssinica est largement utilisé dans la médecine traditionnelle. En témoignent les différents usages décrits par les études ethnopharmacologiques compilées dans la base de données Prélude.

L’écorce prélevée sur les tiges est la principale partie utilisée.

Elle est notamment indiquée pour traiter les morsures de serpent, le paludisme, des maladies sexuellement transmissibles comme la syphilis et la gonorrhée, l’amibiase, la toux, les vomissements, les hépatites, les maux d’estomac, les coliques et la rougeole.

L’écorce grillée et réduite en poudre s’applique sur les brûlures, les ulcères et les œdèmes.

Le liquide extrait de l’écorce broyée de tiges vertes s’utilise pour soigner les conjonctivites provoquées par Chlamydia trachomatis (trachome) ; quant au jus d’écorce, il se boit aussi comme vermifuge.

La recherche pharmacologique a démontré que les extraits d’écorce ont des activités hypoglycémiantes, antioxydantes, antimicrobiennes, antiplasmodiales et hépatoprotectrices.

Etudes des activités hépatoprotectrices de l’écorce d’Erythine

Felix Kanyi Macharia et al 2019 ont étudié les effets d’E. abyssinica sur le développement de la stéatohépatite non alcoolique induite par un régime alimentaire riche en graisses et en sucre. L’étude portait sur des rats.

La stéatohépatite non alcoolique (NASH, de son acronyme anglophone non-alcoholic steatohepatitis) est par raccourci médiatique, appelée maladie du foie gras ou maladie du soda au Etats-Unis.

La recherche Felix Kanyi Macharia et al montre que l’administration d’extrait lyophilisé d’écorce de la plante a des effets significatifs sur la glycémie à jeun, la sensibilité à l’insuline, les indices hépatiques, notamment sur les triglycérides hépatiques, le rapport poids du foie/poids du corps, le cholestérol total sérique et le cholestérol LDL sérique. Les extraits n’ont cependant pas montré d’effets significatifs sur le cholestérol HDL.

L’analyse histologique suggère que l’extrait possède des effets protecteurs contre la stéatose, l’inflammation et le gonflement hépatique. L’effet dépend de la dose administré : la dose élevée (400 mg/kg) a été la plus hépatoprotectrice.

Cette étude suggère ainsi que l’administration d’extrait d’écorce de tige lyophilisée d’Erythina abyssinica possède des effets inhibiteurs significatifs contre le développement de la maladie hépatique grasse non alcoolique chez les rats testés.

Source : Felix Kanyi Macharia et al 2019, Hepatoprotective effects of Erythrina abyssinica Lam Ex Dc against Non Alcoholic Fatty Liver Disease in Sprague Dawley Rats, Preprint 2019

Vrunda V. Shah et al 2019, ont évalué l’activité hépatoprotectrice de l’extrait hydroalcoolique d’écorce d’Erythrina indica a été évaluée chez des rats chez lesquels une hépatotoxicité a été induite par l’administration de tétrachlorométhane (CCl4).

L’extrait de plante (300mg/kg et 500mg/kg, par voie orale) a été administré pendant 6 jours, quotidiennement, et la CCl4 a été administrée au 6ème jour après le celle de l’extrait d’érythrine.

L’administration de l’extrait d’écorce a ramené les niveaux modifiés de marqueurs biochimiques à des niveaux proches de la normale, de manière dose-dépendante. Une activité anti-inflammatoire a été effective à des doses de 300 et 500 mg/kg.

L’extrait hydroalcoolique d’écorce d’Erythrina indica a réduit de manière significative la migration des neutrophiles et des monocytes. Les résultats de cette étude in vivo permettent de conclure que l’extrait hydro-alcoolique d’écorce d’Erythrina indica développe une activité hépatoprotectrice et anti-inflammatoire significative dépendant de la dose.

Vrunda V. Shah et 2019, « Hepatoprotective and Anti-inflammatory activities of Hydroalcoholic extract of Bark of Erythrina indica »

Propriétés antidiabétiques

Plusieurs études ont montré que l’écorce d’Erythrina abyssinica possède des propriétés antidiabétiques qui sont intéressantes dans le cadre du traitement d’affections hépatiques

Mathew Piero Ngugi, et al. (2011) « Hypoglycemic Activity of Some Kenyan Plants Traditionally used to Manage Diabetes Mellitus in Eastern Province. » J J Diabetes Metab 2011, Volume 2, Issue 8, 1000155

Bakari Amuri et al., « Hypoglycemic and Antihyperglycemic Activities of Nine Medicinal Herbs Used as Antidiabetic in the Region of Lubumbashi (DR Congo) » Phytotherapy Research (2017)

Derek Tantoh Ndinteh, « Antidiabetic Potential of Erythrina abyssinica via Protein Tyrosine Phosphate 1B Inhibitory Activity », Conference : International Conference on Pure and Applied Chemistry July 2018

L’écorce de tiges possède également d’intéressantes propriétés antianémiques :

Thomas M Musyoka et al., « In Vivo Antianaemic Effect and Safety of Aqueous Extracts of Erythrina abyssinica and Zanthoxylum usambarensis in Mice Models »,
Journal of Hematology & Thromboembolic Diseases, 2016, 4:3

Préparations traditionnelles

Au Rwanda, Erythrina abyssinica est parfois administrée sous forme de macérât d’une poignée d’écorce de tige fraîche avec 1 litre d’eau, avec pour consigne de boire un demi-verre par jour pendant une semaine.

Toutefois, la plupart du temps, l’écorce n’est qu’un des ingrédients de préparations à but hépatoprotecteur. L’écorce d’érythrine est d’ailleurs l’ingrédient le plus fréquent de ce type de remède.

Comme le montre la liste ci-dessous, les préparations sont diverses et nombreuses. On notera ici qu’elle comprennent systématiquement d’autres plantes dont les activités hépatoprotectrices sont étayées par la recherche pharmacologique.

Listes de formulations utilisées par les tradipraticiens du sud du Rwanda :

1. Écorce de tige de Erythrina abyssinica Lam. ex DC. (Umuko) Fabaceae
+ Feuilles de Hygrophila auriculata (Schum) Heine (Gangabukari) Acanthaceae
+ Totum de Cissampelos mucronata A. Rich.c (Ishikashiki) Menispermaceae
+ Fleur ou racine de Acacia hockii De Wild (Umugenge) Fabaceae

Préparer une décoction d’un demi kg d’écorces de tiges écrasées d’Erythrina abyssinica + 1 g de chacune des trois autres plantes (1:1:1) dans 1 litre d’eau. Filtrer et ajouter une petite quantité de miel.

Boire une petite tasse de la préparation trois fois par jour à 8 h d’intervalle pendant une semaine

2. Écorce de tige de Erythrina abyssinica Lam. ex DC.c (Umuko) Fabaceae
+ Totum de Bidens pilosa L. (Inyabarasanya) Asteraceae
+ Parties aériennes de Chenopodium ugandae (Aellen) Aellen (Umugombe) Chenopodiaceae
+ Feuilles de Draceana steudneri Engl. (Igihondohondo) Liliaceae

Préparer une décoction de 500 g d’écorce d’Erythrina abyssinica mélangée à 300 mg chacune des trois autres plantes préalablement broyées dans un mortier, dans un litre d’eau.

Boire une demi-tasse de la préparation trois fois par jour à 8 h d’intervalle pendant dix à douze jour

3. Totum de Bidens pilosa L. (Inyabarasanya) Asteraceae
+ Feuilles de Coffea arabica L. (Ikawa) Rubiaceae
+ Feuilles de Guizotia scabra (Vis.) Chiov.c (Igishikashike) Asteraceae
+ Feuilles de Crassocephalum vitellinum (Benth.) S. Moore (Isununu) Asteraceae
+ Feuilles de Chenopodium ugandae (Aellen) Aellen (Umugombe) Chenopodiaceae
+ Écorce de tige Erythrina abyssinica Lam. ex DC.c (Umuko) Fabaceae

Broyer 1/2 kg d’écorce de tige d’Erythrina abyssinica dans un mortier et mélanger avec une cuillère de chaque autre plante. Faire macérer et filtrer.

Boire une petite tasse trois fois par jour pendant trois jours

4. Feuilles de Carica papaya L. (Ipapayi) Caricaceae
+ Feuilles de Hypoestes triflora (Forssk.) Roem. & Schult. (Magaru) Acanthaceae
+ Écorce de tiges de Erythrina abyssinica Lam. ex DC.c (Umuko) Fabaceae
+ Feuilles de Chenopodium ugandae (Aellen) Aellen (Umugombe) Chenopodiaceae

Faire macérer dans un litre d’eau une poignée de chaque plante préalablement pilées dans un mortier. Filtrer et faire bouillir le macérat.

Boire une petite tasse 3 fois par jour à 8 h d’intervalle pendant 12 jours

4. Feuilles de Hypoestes triflora (Forssk.) Roem. & Schult.c (Magaru) Acanthaceae
+ Feuilles de Leucas martinicensis (Jacq.) R.Br.c (Akanyamapfundo) Lamiaceae
+ Graines, feuilles, racines, fruits de Silybum marianum (L.) Gaertn. (Igihwarara) Asteraceae
+ Feuilles de Desmodium repandum (Vahl) DC. (Ituza, Umuvumo) Fabaceae
+ Feuilles de tiges de Draceana steudneri Engl. (Igihondohondo) Liliaceae
+ Feuilles de Chenopodium ugandae (Aellen) Aellenc (Umugombe) Chenopodiaceae
+ Écorce de tiges de Erythrina abyssinica Lam. ex DC.c (Umuko) Fabaceae

Faire macérer dans un litre d’eau une poignée de chaque plante préalablement pilées dans un mortier. Filtrer et faire bouillir. Dans certains cas, la recette peut être simplifiée pour n’utiliser que Hypoestes triflora, Leucas martinicensis et Chenopodium ugandae.

Boire une petite tasse trois fois par jour

5. Totum de Bidens pilosa L. (Inyabarasanya) Asteraceae
+ Feuilles de Melanthera scandens (Schumach. & Thonn.) Roberty (Icyumwa) Asteraceae
+ Écorce de tiges de Erythrina abyssinica Lam. ex DC.c (Umuko) Fabaceae
+ Feuilles de Guizotia scabra (Vis.) Chiov.c (Igishikashike) Asteraceae

Broyer l’écorce de l’Erythrina abyssinica dans un mortier, mélanger aux autres herbes et décocter dans un litre d’eau. Filtrer.

Boire une petite tasse trois fois par jour pendant 7 jours

6. Mucilage de Musa acuminata Colla (Igitoki cy’ikakama) Musaceae
+ Écorce de tiges de Erythrina abyssinica Lam. ex DC.c (Umuko) Fabaceae
+ Feuilles de Vernonia lasiopus O. Hoffm. (Ivumavumo) Asteraceae
+ Feuilles de Leonotis nepetifolia (L.) R.Br.c (Igicumucumu) Lamiaceae
+ Totum de Bidens pilosa L. (Inyabarasanya) Asteraceae
+ Feuilles de Persea americana Mill. (Avoka) Lauraceae
+ Feuilles de Indigofera arrecta Hochst. ex A.Rich.c (Umusororo)

Mélanger bouillir une poignée de chaque plante dans un litre d’eau. Filtrer.
Boire deux bouteilles d’un litre pendant 4 à 5 jours

7. Feuilles de Crassocephalum vitellinum (Benth.) S. Moorec (Isununu) Asteraceae
+ Feuilles de Carica papaya L. (Ipapayi) Caricaceae
+ Feuilles de Hypoestes triflora (Forssk.) Roem. & Schult.c (Magaru) Acanthaceae
+ Feuilles de Desmodium repandum (Vahl) DC. (Ituza, Umuvumo) Fabaceae
+ Feuilles de Ocimum lamiifolium Hochst. ex Benth. (Umusura) Lamiaceae
+ Écorce de tiges de Erythrina abyssinica Lam. ex DC.c (Umuko) Fabaceae
+ Feuilles de Indigofera arrecta Hochst. ex A.Rich.c (Umusororo) Fabaceae

Mélanger 250 g d’Indigofera arrecta, 250 g d’Hypoestes triflora + 100 g de chacune des autres plantes. Décocter le tout dans un litre d’eau. Indigofera arrecta et Hypoestes triflora sont indispensables à la préparation.

Boire un verre deux fois par jour pendant 7 jours

8. Feuilles de Lantana trifolia L. (Umuhengeri) Verbenaceae
+ Feuilles de Ocimum lamifolium Hochst. ex Benth. (Umusura) Lamiaceae
+ Feuilles de Markhamia lutea (Benth.) K.Schum. (Umusave) Bignoniaceae
+ Écorce de tiges de Erythrina abyssinica Lam. ex DC.c (Umuko) Fabaceae
+ Feuilles de Persea americana Mill. (Avoka) Lauraceae

Mélanger une poignée de chaque plante avec l’écorce de tige pilée d’Erythrina abyssinica écrasée dans du mortier et préparer une décoction dans un litre d’eau. Filtrer.

Boire une demi-tasse trois fois par jour pendant une semaine

9. Graines de Sorghum bicolor (L.) Moench (Amasaka) Poaceae
+ Feuilles de Hypoestes triflora (Forssk.) Roem. & Schult. (Magaru) Acanthaceae
+ Feuilles de Rubus rigidus Sm. (Imikeri) Rosaceae
+ Feuilles de Indigofera arrecta Hochst. ex A.Rich. (Umusororo) Fabaceae
+ Feuilles de Leucas martinicensis (Jacq.) R.Br. (Akanyamapfundo) Lamiaceae
+ Feuilles de Crassocephalum vitellinum (Benth.) S. Moorec (Isununu) Asteraceae
+ Feuilles de Berkheya spekeana Oliv. (Ikigwarara) Asteraceae
+ Écorce de tiges de Erythrina abyssinica Lam. ex DC. (Umuko) Fabaceae

Mélanger une poignée de chaque plante avec l’écorce de tige pilée d’ Erythrina abyssinica écrasée dans du mortier et préparer une décoction dans un litre d’eau. Filtrer.

Boire une demi-tasse trois fois par jour pendant une semaine

10. Feuilles de Mangifera indica L. (Umwembe) Anacardiaceae
+ Feuilles de Leonotis nepetifolia (L.) R.Br. (Igicumucumu) Lamiaceae
+ Feuilles de

Guizotia scabra

(Vis.) Chiov. (Igishikashike) Asteraceae
+ Feuilles de Draceana steudneri Engl. (Igihondohondo) Liliaceae
+ Feuilles de Chenopodium ugandae (Aellen) Aellenc (Umugombe) Chenopodiaceae
+ Feuilles de Crassocephalum vitellinum (Benth.) S. Moorec (Isununu) Asteraceae
+ Écorce de tiges de Erythrina abyssinica Lam. ex DC. (Umuko) Fabaceae

Broyer 500 g d’écorce d’Érythrine dans un mortier et mélangez-les avec 100 g de chaque autre plante. Faire macérer dans deux litres d’eau et filtrez.

Boire trois tasses par jour pendant trois jours

11. Desmodium repandum (Vahl) DC. (Ituza, Umuvumo)
+ Feuilles de Indigofera arrecta Hochst. ex A.Rich. (Umusororo) Fabaceae
+ Feuilles de Berkheya spekeana Oliv. (Ikigwarara) Asteraceae )
+ Feuilles de Leucas martinicensis (Jacq.) R.Br. (Akanyamapfundo) Lamiaceae
+ Feuilles de Chenopodium ugandae (Aellen) Aellen (Umugombe) Chenopodiaceae
+ Feuilles de Crassocephalum vitellinum (Benth.) S. Moorec (Isununu) Asteraceae
+ Écorce de tiges de Erythrina abyssinica Lam. ex DC. (Umuko) Fabaceae

Écraser une poignée de chaque plante, ajouter un litre d’eau et décocté avec 500 g d’Erythrine l’écorce de la tige. Filtrer.

Boire une demi-tasse trois fois par jour pendant une semaine

12. Feuilles de Markhamia lutea (Benth.) K.Schum. (Umusave) Bignoniaceae
+ Feuilles de Rubus rigidus Sm. (Imikeri) Rosaceae
+ Feuilles de Draceana steudneri Engl. (Igihondohondo) Liliaceae
+ Feuilles de

Guizotia scabra

(Vis.) Chiov. (Igishikashike) Asteraceae
+ Feuilles de Indigofera arrecta Hochst. ex A.Rich. (Umusororo) Fabaceae
+ Écorce de tiges de Erythrina abyssinica Lam. ex DC. (Umuko) Fabaceae

Broyer 500 g d’écorce d’érythrine dans un mortier et mélanger le pilât avec 100 g de chacune des autres plantes. Faire macérer dans un litre et filtrer.

Boire 1 verre 2 fois par jour pendant 7 jours

13. Feuilles de Rubus rigidus Sm. (Imikeri) Rosaceae
+ Feuilles de Coffea arabica L. (Ikawa) Rubiaceae
+ Écorce de tiges de Erythrina abyssinica Lam. ex DC. (Umuko) Fabaceae
+ Feuilles de Persea americana Mill. (Avoka) Lauraceae
+ Totum Bidens pilosa L. (Inyabarasanya) Asteraceae
+ Feuilles de Indigofera arrecta Hochst. ex A.Rich. (Umusororo) Fabaceae
+ Feuilles de Leonotis nepetifolia (L.) R.Br. (Igicumucumu) Lamiaceae
+ Feuilles de Chenopodium ugandae (Aellen) Aellen. (Umugombe) Chenopodiaceae

Broyer 500 g d’érythrine dans un mortier et mélanger avec une cuillère du jus de toutes les autres plantes. Faire bouillir dans un litre d’eau et filtrer.

Boire 1 tasse trois fois par jour pendant une semaine

14. Bulbe de Allium cepa L. (Igitunguru gitukura) Liliaceae
+ Feuilles de Hypoestes triflora (Forssk.) Roem. & Schult. (Magaru) Acanthaceae
+ Écorce de tiges de Erythrina abyssinica Lam. ex DC. (Umuko) Fabaceae
+ Feuilles de Helichrysum odoratissimum (L.) Sweet (Manayeze) Asteraceae
+ Feuilles de Crassocephalum vitellinum (Benth.) S. Moorec (Isununu) Asteraceae

Faire bouillie une poignée de feuilles fraîches dans 3 litres d’eau.

Boire un verre.

15. Feuilles de Myrica kandtiana Engl. (Morella kandtiana (Engl.) Verdc. & Polhill) (Isubyo) Myricaceae
+ Totum de Bidens pilosa L. (Inyabarasanya) Asteraceae (WP, RA47)
+ Feuilles de Crassocephalum vitellinum (Benth.) S. Moorec (Isununu) Asteraceae
+ Parties aériennes de Leucas martinicensis (Jacq.) R.Br. (Akanyamapfundo) Lamiaceae
+ Feuilles de Hypoestes triflora (Forssk.) Roem. & Schult. (Magaru) Acanthaceae
+ Écorce de tiges de Erythrina abyssinica Lam. ex DC. (Umuko) Fabaceae

Piler une poignée de chaque plante dans un litre d’eau et faire bouillir le tout.

Boire 2 verres par jour.

16. Feuilles de Acanthus pubescens (Thomson ex Oliv.) Engl. (Igitovu) Acanthaceae
+ Feuilles et racines de Crassocephalum vitellinum (Benth.) S. Moorec (Isununu) Asteraceae
+ Fleurs d’ Erythrina abyssinica Lam. ex DC. (Umuko) Fabaceae
+ Helichrysum odoratissimum (L.) Sweet (Manayeze) Asteraceae (L, GM5890)
+ Feuilles d’ Hypoestes triflora (Forssk.) Roem. & Schult. (Magaru) Acanthaceae

Piler une poignée de chaque plante et faire bouillir le tout dans un litre d’eau.

Boire une tasse à café trois fois par jour.

17. Fleurs de Erythrina abyssinica Lam. ex DC. (Umuko) Fabaceae
+ Feuilles de Hypoestes triflora (Forssk.) Roem. & Schult. (Magaru) Acanthaceae
+ Feuilles de

Guizotia scabra

(Vis) Chiovc (Igishikashike) Asteraceae
+ Feuilles de Markhamia lutea (Benth.) K. Schum (Umusave) Bignoniaceae
+ Feuilles de Crassocephalum vitellinum (Benth.) S. Moorec (Isununu) Asteraceae
+ Feuilles de Microglossa pyrifolia (Lam.) Kuntzec (Umuhe) Asteraceae
+ Parties aériennes Ocimum lamifolium Hochst ex Benth (Umusura) Lamiaceae
+ Feuilles de Vernonia lasiopus O.Hoffm. (Ivumavumo) Asteraceae
+ Feuilles de Bidens pilosa L. (Inyabarasanya) Asteraceae
+ Feuilles de Dracaena steudneri Engl. (Igihondohondo) Liliaceae
+ Feuilles de Aloe myriacantha (Haw.) Schult. & Schult.f. (Igikakarubamba) Liliaceae (Aloaceae)

Piler une poignée de chaque plante et faire bouillir le tout dans un litre d’eau.

Boire une bouteille par jour.

18. Crassocephalum vitellinum (Benth.) S. Moorec (Isununu) Asteraceae
+ Fleurs de Erythrina abyssinica Lam. ex DC. (Umuko) Fabaceae
+ Feuilles de Vernonia lasiopus O.Hoffm. (Ivumavumo) Asteraceae
+ Feuilles de

Guizotia scabra

(Vis) Chiovc (Igishikashike) Asteraceae
+ Feuilles de Lantana trifolia L. (Umuhengeri) Verbenaceae (L, RJ2035)

Piler une poignée de chaque plante et faire bouillir le tout dans un litre d’eau.

Boire une tasse à café deux fois par jour.

19. Guizotia scabra (Vis) Chiov (Igishikashike) Asteraceae
+ Fleurs de Erythrina abyssinica Lam. ex DC. (Umuko) Fabaceae
+ Markhamia lutea (Benth.) K.Schum (Umusave) Bignoniaceae (FL, GT5968)

Piler une poignée de chaque plante dans un litre d’eau.

Boire un verre deux fois par jour.

20. Fleurs de Erythrina abyssinica Lam. ex DC. (Umuko) Fabaceae
+

Guizotia scabra

(Vis) Chiovc (Igishikashike) Asteraceae
+ Hypoestes triflora (Forssk.) Roem. & Schult. (Magaru) Acanthaceae
+ Feuilles de Ludwigia abyssinica A. Rich. (Umuzigangore) Onagraceae
+ Feuilles de Anisopappus africanus (Hook.f.) Oliv. & Hiern (Umuretezaho) Asteraceae
+ Fleurs de Markhamia lutea (Benth.) K. Schum (Umusave) Bignoniaceae
+ Feuilles de Dodonaea viscosa Jack (Umunyuragisaka, Umusasa) Sapindaceae

Faire bouillir deux cuillère de poudre de feuilles sèche de Dodonaea viscosa et une poignée de chaque plante dans deux litres d’eau, filtrer.

Boire un verre deux fois par jour.

21. Feuilles de Maesa lanceolata var golungensis Hiern (Umuhanga) Myrsinaceae
+ Feuilles de Hypoestes triflora (Forssk.) Roem. & Schult. (Magaru) Acanthaceae
+ Feuilles de Mytragyna rubrostipulata (K. Schum.) Havil (Umuzibaziba) Rubiaceae ou + Feuilles de Hallea rubrostipulata (K. Schum.) Leroy) (Umuzibaziba) Rubiaceae
+ Feuilles de Vernonia amygdalina Delile. (Umubilizi) Asteraceae
+ Feuilles de Vernonia lasiopus O. Hoffm. (Ivumavumo) Asteraceae
+ Feuilles de Crassocephalum vitellinum (Benth.) S. Moorec (Isununu) Asteraceae
+ Feuilles de

Guizotia scabra

(Vis) Chiovc (Igishikashike) Asteraceae
+ Écorce de tiges de Erythrina abyssinica Lam. ex DC. (Umuko) Fabaceae

Faire bouillir une poignée de chaque plante dans un litre d’eau ; ajouter un verre de bière de banane

Boire un verre deux fois par jour.

22. Écorce de tiges Dracaena steudneri Engl. (Igihondohondo) Liliaceae
+ Fleurs d’ Erythrina abyssinica Lam. ex DC. (Umuko) Fabaceae
+ Feuilles de Crassocephalum vitellinum (Benth.) S. Moorec (Isununu) Asteraceae
+ Feuilles de Coffea arabica L. (Ikawa) Rubiaceae

Piler une poignée de chaque plante et faire macérer le tout dans un litre d’eau fraîche.

Boire un verre deux fois par jour.

23. Feuilles de Vernonia amygdalina Delilec (Umubilizi) Asteraceae
+ Feuilles de Clematis hirsuta Guill. & Perr. (Umunkamba) Ranunculaceae
+ Feuilles de Lantana triflolia L. (Umuhengeri) Verbenaceae
+ Feuilles de Clutia abyssinica Jaub. et Spach. (Umutarishonga) Euphorbiaceae
+ Feuilles de Rumex abyssinicus Jacqc (Umufumbageshi) Polygonaceae
+ Feuilles de Pavetta ternifolia (Oliv.) Hiern. (Umumenamabuye) Rubiaceae
+ Feuilles de Leucas martinicens (Jacq) R.Br. (Akanyamapfundo) Lamiaceae
+ Feuilles de Microglossa pyrifolia (Lam.) Kuntzec (Umuhe) Asteraceae
+ Feuilles de Rumex usambarensis (Engl) Danmer (Umufumbageshi) Polygonaceae
+ Parties aériennes Geniosporum rotundifolium Briqc (Umusekerasuka) Lamiaceae
+ Feuilles de Clerodendron myricoïdes R.Brc (Umukuzanyana) Verbenaceae
+ Feuilles de Vernonia lasiopus O. Hoffm. (Ivumavumo) Asteraceae
+ Feuilles de Mytragyna rubrostipulata (K. Schum.) Havil (Hallea rubrostipulata (K. Schum.) Leroy) (Umuzibaziba) Rubiaceae
+ Écorce de tiges de Erythrina abyssinica Lam. ex DC. (Umuko) Fabaceae
+ Feuilles de Ludwigia abyssinica A. Rich. (Umuzigangore) Onagraceae

Faire bouillir une poignée de chaque plante le tout dans trois litres d’eau ; filtrer et ajouter un verre de bière de banane

Boire deux verres par jour pendant huit jours

24. Guizotia scabra (Vis) Chiov (Igishikashike) Asteraceae
+ Feuilles de Rumex abyssinicus Jacqc (Igifumba) Polygonaceae
+ Feuilles de Crassocephalum vitellinum (Benth.) S. Moore (Isununu) Asteraceae
+ Écorce de tiges de Erythrina abyssinica Lam. ex DC. (Umuko) Fabaceae

Piler une poignée de chaque plante et faire macérer le pilât dans un litre d’eau.

Boire un verre par jour pendant sept jours

25. + Feuilles de Melanthera scandens (Schum. et Thonn.) Robertyc (Icyumwa) Asteraceae
+ Écorce de tiges de Erythrina abyssinica Lam. ex DC. (Umuko) Fabaceae
+ Feuilles de Crassocephalum vitellinum (Benth.) S. Moorec (Isununu) Asteraceae
+ Feuilles de Gynura scandens O. Hoffm (Ikizimyamuliro) Asteraceae

Piler une poignée de chaque plante puis faire bouillir le tout dans un litre d’eau.

Boire un demi-verre deux fois par jour pendant 7 jours et s’abstenir de consommer de l’alcool et du sel pendant le traitement.

26. + Feuilles de Clematis hirsuta Guill. & Perr. (Umunkamba) Ranunculaceae
+ Feuilles de Thalyctrum rynchocarpum Dillon ex A. Richc (Ubugomboro) Ranunculaceae
+ Feuilles de Fleurs d’ Erythrina abyssinica Lam. ex DC. (Umuko) Fabaceae
+ Feuilles de Vernonia amygdalina Delilec (Umubilizi) Asteraceae (L, RM508)
+ Feuilles de Leonotis nepetifolia (L.) R.Br (Igicumucumu) Lamiaceae (L, RJ20349)
+ Feuilles de Ocimum urticifolium ROTHc (Umwenya) Lamiaceae (L, MM21)

Piler une poignée de chaque plante et faire bouillir le pilât dans un litre d’eau.

Boire un verre par jour jusqu’à consommation d’un litre et demi à trois litres

27. Fleurs d’ Erythrina abyssinica Lam. ex DC. (Umuko) Fabaceae
+ Feuilles d’ Allophyllus africanus P. Beauv. (Urutete, Umutwetwe) Sapindaceae
+ Feuilles de Lantana triflolia L. (Umuhengeri) Verbenaceae

Piler une poignée de chaque plante et faire macérer le pilât dans un litre d’eau.

Boire deux cuillerées à soupe par jour jusqu’à avoir consommer le litre de préparation.

28. Feuilles de Mytragyna rubrostipulata (K. Schum.) Havilc (Hallea rubrostipulata (K. Schum.) Leroy) (Umuzibaziba) Rubiaceae
+ Feuilles d’ Erythrina abyssinica Lam. ex DC. (Umuko) Fabaceae

Piler et mélanger les feuilles fraîches avec 1 litre d’eau et 1 verre de vin de banane. Décocter la préparation

Boire un verre par jour

Mis en ligne par La vie re-belle
 5/02/2021
 http://lavierebelle.org/erythrinaabyssinica-umuko-une

Les articles 4

IMG: Propriétés hépatoprotectrices de Bidens Pilosa (Inyabarasanya) Herbacée cosmopolite, Bidens pilosa, Inyabarasanya en kinyarwanda, est utilisé dans au moins neuf pays africains pour le traitement des affections hépatiques (...)
IMG: Propriétés hépatoprotectrices de Vernonia amygdalina (Umubirizi) Vernonia amygdalina – UmubiriziVernonia amygdalina est un arbuste ou petit arbre atteignant 10 m de haut, très ramifié répandu dans la plupart des pays (...)
IMG: Plantes hépatoprotectrices du Rwanda Plantes et préparations hépatoprotectrices rwandaisesUn peu plus de 80 plantes présentes au Rwanda sont réputées utiles pour traiter les affections (...)
Introduction aux traitement phytothérapeutiques des affections hépatiquesConcevoir un éventuel traitement à base plantes pour soutenir les fonctions d’un (...)
La Vie Re-Belle

- un espace de partage et d’échanges
- un lieu de vie et d’expérimentation
- une exploration des archives du monde

« La vie est belle et rebelle »

Rechercher des solutions pratiques, locales, conviviales, techniquement maîtrisables par les communautés en utilisant les ressources locales renouvelables et le potentiel d’intelligence collective de tout voisinage pour contribuer à créer les conditions d’une existence digne, respectueuse et joyeuse pour tous

 La Vie Re-Belle | 2018 · 2021