Accompagnement de la fièvre de l’enfant

Le corps humain maintient normalement sa température interne entre 36 °C et 37,2 °C. On parle de fièvre lorsque cette température dépasse 38 °C. Doit-on chercher à réduire les fièvres ? Que faire lorsqu’elles affectent les enfants ou les adultes ? Après avoir exposé le mécanisme et les fonctions des fièvres, nous rassemblons dans une série de trois articles les informations relative aux mécanismes et fonctions des fièvres, à leur possible accompagnement par la phytothérapie et nous passons en revue les éventuels bénéfices des plantes réputées dotées de propriétés utiles en cas de fièvre.
Ce troisième article pose la question des possibilités d’accompagner les fièvres de l’enfant.

La fièvre chez l’enfant

Morning light - Adebanji Alade

Durant ses huit premières semaines de vie, l’immaturité thermique du bébé est totale. Après deux mois, le bébé devient moins fragile mais toujours immature d’un point de vue physiologique, ce n’est que vers 18 mois / 2 ans, que le jeune enfant saura véritablement réguler sa température naturellement.

Christophe Bernard rappelle qu’en France, l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament énonce qu’il n’est pas nécessaire de traiter systématiquement la fièvre, surtout si elle est bien supportée par l’enfant. L’hôpital et le centre de recherche pour les enfants de Seattle aux Etats-Unis précise qu’une fièvre normale comprise entre 37.8°C et 40°C peut être bénéfique pour un enfant malade.

Mais, l’innocuité ou non de la fièvre n’est pas une simple affaire de mesure, ce qui est encore plus important, est la manière dont l’enfant réagit à la fièvre. Si l’enfant est léthargique ou à l’inverse très agité, doit être perçu comme un signal alarmant et conduire à consulter très rapidement un médecin.

Pour Aviva Romm, médecin et phytothérapeute américaine, qui travaille beaucoup avec les enfants, il faut consulter un médecin dans les situations suivantes :

• lorsque le bébé a moins de 1 mois. Dans le premier mois de vie toute fièvre peut être une urgence médicale ;

• Lors de toute forte fièvre chez le bébé de moins de 3 mois ;

• lorsque l’enfant fiévreux ne veut pas boire, n’urine pas d’une manière normale, ou ne se comporte pas normalement ;

• lorsque l’enfant se plaint d’un mal de cou ou d’une raideur au cou, d’un mal de tête aigu, ou s’il souffre de vomissements persistants ;

• lorsque l’enfant souffre de douleurs aiguës au ventre ou à l’oreille ;

• lorsque l’enfant est léthargique, qu’il n’arrive pas à se réveiller complètement, semble faible et n’établit pas de contact visuel direct ;

• Lorsque la fièvre reste élevée pendant plus de 3 à 5 jours ;

Accompagner la fièvre de l’enfant

Pour traiter ce sujet nous reprenons ici, les informations issues de l’article du Dr Aviva Romm « Natural Fever Treatment for Kids From a Mommy-MD ». Les conseils sont formulés dans le cadre de l’accompagnement de fièvres légères.

« Lorsqu’un enfant a de la fièvre, le plus important est de veiller à ce qu’il se repose et qu’il boive beaucoup. Les fièvres peuvent persister pendant plusieurs jours ou disparaître et revenir - surtout l’après-midi et le soir - pendant plusieurs jours. Ce n’est généralement pas un problème si l’enfant boit en abondance et semble par ailleurs en bonne santé.

L’hydratation est essentielle. Il faut en conséquence faire boire l’enfant régulièrement pendant la fièvre. Les bébés fiévreux doivent pouvoir être allaités à la demande. Les bébés plus âgés peuvent recevoir, en plus du lait maternel un peu d’eau à la cuillère, à la tasse ou même au compte-gouttes toutes les 30 minutes. Si l’enfant dort beaucoup, réveillez-le périodiquement pour lui donner des gorgées d’eau ou d’infusion. Si l’enfant refuse de boire de l’eau en quantité suffisante, on lui peut lui donner des infusions de plantes ou des jus de fruits naturels. On peut aussi lui proposer des glaces de jus de fruit ou de tisanes sucrées. L’essentiel est de faire boire les enfants - et une glace moyenne contient environ 12 cl (4 onces) de liquide et les enfants adorent ça ! Les glaces de tisane aux herbes médicinales sont aussi un moyen formidable, savoureux et sournois d’habituer l’enfant aux remèdes naturels.

Laissez votre enfant se reposer et dormir autant qu’il le faut. Créez un environnement calme, confortable et reposant.

Il est normal que les enfants aient très peu d’appétit lorsqu’ils sont fiévreux. Proposez leur des aliments légers : soupes, bouillons, toasts, petites quantités de fruits, légumes à la vapeur. Ne les forcez pas à manger mais veiller à ce qu’ils boivent régulièrement.

Traitements à base de plantes

Des plantes peuvent être utilisées pour soulager les symptômes associés à la fièvre - douleurs, maux de tête, malaises au ventre et frissons. Les fortes fièvres peuvent être un peu abaissées grâce à certaines.

Voici quelques herbes classiques pour les enfants fiévreux que j’ai utilisées avec mes propres enfants et que j’utilise dans mon cabinet médical. Elles sont également sans danger pour les bébés.

Nepeta cataria, la cataire ou herbe à chat / cartnip, catmint

Matricaria recutita La matricaire ou camomille allemande / German chamomile, très douce, très agréable en goût

Cataire & Matricaire

Melissa officinalis la mélisse / lemon balm

Valeriana officinalis la valériane (racine en infusion)

Mélisse & Valériane

Les infusions de ces quatre plantes sont relaxantes et, en cas de forte fièvre, elles font baisser un peu la température. Elles soulagent les maux de ventre et les douleurs corporelles générales. Elles apaisent également les maux de ventre, or ce dernier est parfois bouleversé par la fièvre, et elles aident à soulager les légers maux de tête. Elles favorisent aussi généralement la détente et le sommeil, ou une infection des voies respiratoires supérieures.

On peut aussi ajouter à ces trois infusions, la décoction de gingembre antivirale, et antibactérienne, qui est aussi excellente pour les troubles du ventre et il soulage les maux et les douleurs à un niveau égal à celui de l’ibuprofène, mais sans risque d’effets secondaires.

Vous pouvez également utiliser ces herbes en macérât glycériné et teintures pour un effet plus fort.

La valériane peut être donnée sans danger même aux bébés de plus de 6 mois, pour aider au sommeil.

En cas de rhume ou de toux, vous pouvez également ajouter des doses adaptées à l’âge de l’enfant de compléments renforçant le système immunitaire comme la vitamine D, le zinc et la vitamine C, ainsi qu’un probiotique pendant 5 à 10 jours.

Tisanes

Les tisanes sont généralement administrées à raison de une à deux gouttes pour les enfants de moins d’un an, d’un quart de tasse pour les tout-petits et d’une tasse toutes les quelques heures pour les et les enfants plus âgés. Pour les enfants de plus d’un an, l’infusion peut être sucrée avec du miel qui est également excellent pour soigner la toux ! En revanche, ne donnez PAS DE MIEL aux bébés de moins d’un an, car il peut provoquer le botulisme infantile).

Préparations des infusions

Infusion à la camomille, cataire et mélisse :

Mélanger en proportions égales d’herbes séchées
Cette infusion a un goût très agréable et est très doux, même pour les petits bébés. Elle apaise les maux de ventre, les courbatures et soulage les symptômes de la fièvre.

Infusion de rhizome de gingembre frais

Râpez une cuillère à café de racine de gingembre fraîche et préparer en infusion
Le gingembre peut calmer les indigestions, aider à combattre les infections des voies respiratoires supérieures et à faire transpirer.

Cette infusion comme la suivante sont fortes en goût. Elles peuvent être adoucies par du miel mais seulement pour les bébés de plus d’un an. Pour les enfants de moins d’un an qui sont allaités, c’est à la maman de boire ces tisanes ; elle transmettra une partie de leurs bienfaits par le lait maternel)

Infusion de feuilles de menthe verte et de fleurs de sureau

Mettre quatre cuillères à soupe de chacune des deux plantes dans un récipient ; recouvrir d’eau bouillante et laisser infuser pendant 20 minutes. Filtrer et sucrer légèrement.

Cette infusion est particulièrement utile pour faire un peu baisser naturellement la fièvre en provoquant une transpiration, mais n’oubliez pas que faire transpirer un enfant entraîne une plus grande perte de liquides et un risque de déshydratation. Cette perte de liquide par transpiration doit être compensée en renforçant la dose de liquide bue par l’enfant.

Les mères qui allaitent leur bébé fébrile peuvent boire ces infusions avec des doses adultes de ces remèdes à base de plantes. Une petite partie des bienfaits de ces plantes passera dans le lait du bébé.

Huile essentielle de lavande

Quelques gouttes d’huile essentielle de lavande peuvent être ajoutées à un bain chaud, 3 à 5 gouttes par bain, pour apaiser les symptômes de la fièvre. Le bain peut être utilisé pour la relaxation si besoin, mais dans l’ensemble, les bains ne doivent pas vraiment être préconisés pour rafraîchir les enfants car ils induisent des frissons quand ils en sortent.

Lavande

Comment savoir si les choses s’améliorent pour l’enfant

Les enfants peuvent avoir de la fièvre pendant 5 à 7 jours. Les choses s’améliorent lorsque votre enfant commence à se remettre sur pied et à se sentir mieux. Parfois, vous remarquerez qu’il a transpiré. Votre enfant commencera à vouloir se lever, il jouera davantage, interagira de nouveau avec son entourage, et son appétit reviendra.

Je recommande généralement de continuer à lui donner des compléments alimentaires pendant environ cinq jours après l’arrêt de la fièvre, afin de renforcer son système immunitaire.

En résumé, n’oubliez pas que la plupart des fièvres sont des infections virales ; chez les bébés de moins de 3 mois, une visite chez le médecin est essentielle ; elle peut également être nécessaire chez les bébés de moins de 6 mois. Pour le bien-être de votre enfant, proposez-lui une alimentation légère en respectant son appétit, veillez à son d’hydratation et donnez-lui beaucoup à boire, utilisez des tisanes simples au lieu de médicaments potentiellement nocif et, si des médicaments sont nécessaires, ne lui donnez que les doses prescrites, et sur quelques jours maximum.

Je vous souhaite de faire confiance à votre sagesse de mère !

Notes sur les plantes proposées par le docteur Aviva Romm

Le gingembre est abondamment cultivé en Afrique l’Est.

La menthe, la cataire, la mélisse ne sont pas des plantes endémiques de la région mais, elles y sont localement cultivées et leur culture est facile.

A notre connaissance, la valériane, le sureau et la lavande ne sont pas présentes en Afrique de l’Est et nous ignorons si leur culture serait possible. Nous allons chercher si des plantes locales présentent des propriétés similaires.

Articles du dossier Fièvre :

1. Fonction des fièvres

2. Accompagnement des fièvres de l’adulte

3. Accompagnement de la fièvre de l’enfant

4. Plantes de l’Afrique des Grands Lacs utilisées en cas de fièvres

Mis en ligne par La vie re-belle
 17/11/2020
 https://lavierebelle.org/accompagnement-de-la-fievre-chez-l

Les articles 2

Le corps humain maintient normalement sa température interne entre 36 °C et 37,2 °C. On parle de fièvre lorsque cette température dépasse 38 °C. Doit-on (...)
IMG: Fonction des fièvres Le corps humain maintient normalement sa température interne entre 36 °C et 37,2 °C. On parle de fièvre lorsque cette température dépasse 38 °C.Doit-on (...)
 La Vie Re-Belle | 2018 · 2021