Albizia gummifera : bel arbre mellifère

Noms vernaculaires

- Kinyarwanda : Umusebeya 
- Kirundi : Umusebeyi, Igihoza, Ikivusa
- Langue du Kivu : Hikungushebeye (Mashi)
- Kiswahili : Mchapia tumbili, Mchani mbao, Mshai 
- Français : Albizia 
- Anglais : Peacock flower, Smooth-bark flat-crown

Distribution

Description

Arbre à croissance rapide atteignant 30 m de haut, au fût lisse, rectiligne et cylindrique, pouvant atteindre un mètre de diamètre. L’albizia est facilement reconnaissable à ses feuilles composées caduques et à ses fleurs aux nombreuses étamines blanches dans la partie inférieure et rougeâtres au-dessus.
Albizia gummifera se rencontre dans les forêts pluviales et les ripisylves, parfois aussi dans la végétation de savane proche des forêts, généralement en altitude, jusqu’à 2500 m.

Usages

Usage culinaire : La gomme exsudée par l’écorce est parfois utilisée en confiserie.

Apiculture : Riches en nectar et pollen les fleurs d’Albizia gummifera attirent beaucoup les abeilles et les abeilles construisent souvent leurs ruches dans le tronc de ces arbres.

Agroécologie : Albizia gummifera est planté comme arbre d’ombrage ornemental. Il est estimé pour cet usage dans les plantations de caféiers en Ethiopie, de théiers au Malawi et de vanilliers à Madagascar. L’arbre produit une litière de feuilles abondante pendant la saison de la chute de ses feuilles. Sa capacité à améliorer le sol et à s’associer aux cultures est indiquée par la tendance à laisser le laisser en place dans les champs cultivés.

Bois d’œuvre : Le bois est employé pour la construction légère, les meubles, l’ébénisterie et divers ustensiles. Il convient également pour les bois de mine, la parqueterie légère, la menuiserie, les boiseries intérieures, le panneautage, les ossatures, les jouets et articles de fantaisie, les articles de sport, la caisserie, les objets sculptés, les placages déroulés et tranchés, les contreplaqués, les panneaux de fibres durs et panneaux de particules. Les grumes sont traditionnellement utilisées pour la construction de pirogues.

Combustible : Le bois est parfois utilisé comme bois de feu et pour la production de charbon de bois.

Industrie papetière : La pâte de bois convient pour la fabrication de papier.

Usages en médecine traditionnelles

Indications médicinales au Rwanda :

Asthme, rhumes, toux

Indications médicinales dans d’autres pharmacopées :

blessure, affections cutanées (éruption, dermatoses, gale, psoriasis, démangeaison), douleur causée par les entorses et fractures, maux de tête, maux de dents, otite, rhumatisme, arthrite, fièvre, douleurs abdominales, diarrhée, constipation, maux d’estomac, parasitisme interne, filariose, trypanosomiase, affections oculaires, asthénie sexuelle, fatigue, maladie du sommeil, scorbut, paludisme, infection vénériennes, facilitation de l’accouchement (ocytocique),

États des savoirs :

Les composés bioactifs de l’albizia tels que les saponines, alcaloïdes, flavonoïdes et les composés phénoliques sont à l’origine d’un éventail de propriétés pharmacologiques.

L’extrait d’écorce des racines a montré in vitro une action très forte contre les trypanosomes, avec un indice IC50 de 0,07 μg/ml, ce qui confirme le bien-fondé de son emploi traditionnel dans le traitement de la maladie du sommeil. Des extraits ont également montré in vitro une action antipaludique modeste contre Plasmodium falciparum. La présence de saponines triterpénoïdes, de lactones sapogénines et d’alcaloïdes du groupe spermine macrocyclique (budmunchiamines) a été rapportée dans l’écorce du tronc. Ces derniers composés avaient une action contre des bactéries gram positives et gram négatives.

D’autres études pharmacologiques suggèrent des activités potentielles antitussives, ocytocique, anthelminthique antiasthmatiques, antidysentériques, antituberculeuses, antioxydantes, cytotoxique, anti-tumorales, aphrodisiaques.

Indications et préparations médicinales africaines :

Propagation d’Albizia gummifera

Les semences doivent être récoltées sur les arbres avant l’ouverture spontanée des gousses (déhiscence), afin d’éviter leur altération par des insectes.

Lorsqu’elles sont semées fraîches et encore humides, les graines les graines ne nécessitent pas de traitement préalable ; généralement, 80% germent facilement en 3 à 10 jours
Cependant, on observe parfois une dormance tégumentaire, qui empêche une germination complète, rapide et uniforme.

Les graines peuvent être conservées pendant plus d’un an dans un récipient scellé placé dans un endroit frais, après addition de cendre pour réduire les dégâts d’insectes.

Les graines stockées développent un tégument dur et doivent bénéficier d’une scarification avant le semis pour accélérer la germination. Pour ce faire, il suffit généralement de verser une petite quantité d’eau presque bouillante sur les graines (en veillant à ne pas les cuire !), puis de les faire tremper pendant 12 à 24 heures dans de l’eau chaude. A ce moment-là, elles doivent avoir absorbé de l’humidité et avoir gonflé - si ce n’est pas le cas, il faut faire une entaille dans l’enveloppe de la graine (en veillant à ne pas endommager l’embryon) et laisser les graines tremper pendant 12 heures supplémentaires avant de les semer.

Il faut un lit de semis fin et ferme pour assurer une germination régulière et une croissance vigoureuse. On collecte parfois des semis naturels pour les planter.

L’apport de fertilisants est recommandé pour les semis. Les jeunes plants peuvent être traités par recépage et ébranchage. Ils sont souvent endommagés par les vents forts, dont il faut les protéger.

Mis en ligne par La vie re-belle
 8/11/2022
 https://lavierebelle.org/albizia-gummifera-bel-arbre

 Documents

 albizia_gummifera_-_indications_et_preparations_medicina (...)
PDF 

Plantes de l’Afrique des Grands Lacs

Description des plantes adventices et cultivées en Afrique de l’Est et présentation de leurs propriétés et de leurs usages traditionnels et potentiels

Les articles 81

IMG: Bénéfices du Vétiver : étonnante plante primitive multifonctionnelle Plante qui ne produit pas de graines, le vétiver s’est répandu dans les zones tropicales de la planète grâce aux hommes et femmes qui l’ont fait voyager et (...)
IMG: Pachyrhizus erosus : une liane tubéreuse prometteuse Pachyrhizus erosus, dont le nom le plus commun est Jicama est une l’une des plantes que les colons espagnols ont diffusé hors de leur aire d’origine origine (...)
Arbre à croissance rapide le papayer, fructifie au bout d’une année. Ses fruits mûrs, sont réputés pour leur vertus nutritionnelles. Mais on ignore souvent (...)
IMG: Zehneria scabra ou Melothria minutiflora - Umushishiro Nom botanique officiel : Zehneria scabra (L.f.) Sond.Synonyme : Melothria minutiflora Melothria scabra, Melothria punctata, Pilogyne minutiflora, (...)
IMG: Aspilia africana - Plante des hémorragies et des blessures Aspilia africana - Plante des hémorragies et des blessuresNoms botanique : Aspilia africana (Pers.) C.D.AdamsSynonyme : Aspilia latifolia Oliv. & (...)
IMG: Morus sp. - Iborore, Mûrier, Mulberry Le genre Morus comprend un grand nombre d’espèces et de variétés d’arbres. Le mûrier noir (Morus nigra L.) est une espèce d’arbres fruitiers originaire d’Asie (...)
 La Vie Re-Belle | 2018 · 2022