Crassocephalum vitellinum - Umusununu

Crassocephalum vitellinum - Umusununu (Asteraceae)

Description

- Crassocephalum vitellinum est une herbacée annuelle ou vivace de 30 à 150 cm de hauteur, avec des branches fleuries dressées, ou semi-dressées. Ses tiges vertes sont souvent striées ou teintées de rouge ou violet. Ses feuilles sessiles, ovées , elliptiques ou obovales mesurent de 3 à 12,5 cm de long et 1 à 5-7 cm de large. Le tiges portent des capitule terminaux, solitaire ou en paire et trio. Les petites fleurs en disques sont généralement orange et parfois jaune-orangé.

Répartition

Répartition en Afrique

La plante est présente au Burundi, Cameroun, Kenya, Nigeria, Ouganda, RDC, Rwanda, Soudan, Tanzanie, Zambie. Dans ces pays, elle est localement une adventice commune des friches et parcelles cultivée. On la trouve aussi en bords et clairières de forêts, en prairies et brousse, et parfois dans des zones humides.

Noms vernaculaires :

- Crassocephalum vitellinum est appelé « Umusununu » ou « Isununu » en Kinyarwanda ; « Umuyungubira » en Kirundi ; « Nshununu, Nshungululu » en Mashi

La plante est cultivée comme légume ou condiment dans certaines régions de RDC, Tanzanie et Éthiopie. Elle peut aussi servir de fourrage mais son principal usage est médicinal.

Usages médicinal

Crassocephalum vitellinum est notamment réputée dotées de propriétés antibactériennes, antiulcéreuses, hépatoprotectrices.

La plante a été peu étudié, mais les quelques recherches publiées étayent certains usages traditionnels de la plante.

Etudes pharmacologiques

Activités antiulcéreuses

La décoction de Crassocephallum vitellinum est utilisée pour traiter les ulcères peptiques dans la région tanzanienne de la Kagera, ainsi qu’au Kivu où des tradipraticiens conseille par exemple de boire un verre d’infusion de feuilles matin et soir comme remède.

Mainen J Moshi et al (2014) ont cherche à évalué l’efficacité antiulcéreuse et la sécurité de l’usage de l’extrait aqueux et éthanolique des parties aériennes. Les chercheurs considèrent que les résultats de leur étude études corroborent l’affirmation des guérisseurs traditionnels selon laquelle l’extrait des parties aériennes de Crassocephallum vitellinum a une activité antiulcéreuse et n’est pas toxique. Les auteurs précisent que la dose conférant une protection maximale étant très importante, il est peu probable que les résultats de leur recherche puissent avoir une application clinique directe immédiate. Ils posent l’hypothèse que les composés phénoliques contribuent aux actions protectrices de l’extrait.

-  Source : Moshi, M.J., Nondo, R.S., Haule, E.E. et al. « Antimicrobial activity, acute toxicity and cytoprotective effect of Crassocephalum vitellinum (Benth.) S. Moore extract in a rat ethanol-HCl gastric ulcer model ». BMC Research Notes 7, 91 (2014). https://doi.org/10.1186/1756-0500-7-91

Activités antimicrobiennes et antioxydantes

Les propriétés antiseptiques de la plante sont utilisées pour traiter des éruptions cutanée, des blessures de la bouche (en association avec Trimera grandiflora. Le jus de feuilles en instillation oculaire est utilisé pour traiter la conjontivite

Marie Jeanne Mukazayire et al 2008 et 2011, ont évaluées les compositions chimiques et les activités antimicrobiennes et antioxydantes des huiles volatiles de Crassocephalum vitellinum et d’Ocimum lamiifolium. Les résultats de leurs étude montrent que les huiles volatiles de ces plantes présentent une activité contre S. aureus, Escherichia coli et Pseudomonas aeruginosa, ont une activité antioxydante et réduisent la peroxydation de l’acide linoléique.

Sources :

- Marie Jeanne Mukazayire, « Antihepatotoxic and Antioxidant Activities of the Rwandan Botanicals, Ocimum lamiifolium and Crassocephalum vitellinum. Composition of their Essential Oils » February 2008, Planta Medica 74(03)

- Marie Jeanne Mukazayire, « Essential oils of four Rwandese hepatoprotective herbs : Gas chromatography–mass spectrometry analysis and antioxidant activities », Food Chemistry, Volume 129, Issue 3, 1 December 2011, Pages 753-760

Activité hépatoprotectives

Au Rwanda, Crassocephalum vitellinum est surtout utilisé pour traiter les affections hépatiques

Marie-Jeanne Mukazayire et al 2010 ont montré que Crassocephalum vitellinum et Ocimum lamiifolium protègent le tissu contre la toxicité hépatique induite par l’acétaminophène. La capacité hépatoprotectrice des extraits des deux plantes pourraient être liée à leurs flavonoïdes. Les auteurs de l’étude considère que l’utilisation de ces plantes comme légume ou condiment en Tanzanie, en Éthiopie et en RDC, suggère que leur utilisation médicale devrait être sûre.

Marie-Jeanne Mukazayire et al., « Evaluation of the hepatotoxic and hepatoprotective effect of Rwandese herbal drugs on (guinea pigs barbiturate-induced sleeping time) and (rat precision cut liver slices, PCLS) models. »Experimental and Toxicologic Pathology, Elsevier, 2010, 62 (3), pp.289.

Marie-Jeanne Mukazayire et al., « Free radicals scavenging and hepatoprotective activities of the rwandese medicinal herb, Crassocephalum vitellinum and composition of the essential oil. », Planta Med 2007 ; 73 - P_294

Préparations hépatoprotectrices traditionnelles intégrant Crassocephalum vitellinum

Généralement, Crassocephalum vitellinum, n’est pas la seule plante administrée dans le cadre du traitements des maladies du foie. Les préparation quasi systématiquement composites intègre d’autres plantes réputée et reconnues elles aussi bénéfiques pour le foie.

Préparation à deux ingrédients

- Feuilles de Crassocephalum vitellinum
+ Musa sp. sous forme de bière de banane

Préparer une décoction filtrée d’une poignée de feuilles et de tige de Crassocephalum vitellinum dans 2 litres d’eau + un verre de vin de banane. Boire 1 demi-verre 2 fois par jour pendant 12 jours.|

- Parties aériennes Crassocephalum vitellinum (Isununu)
+ Parties aériennes Bidens pilosa (Inyabarasanya)

- Bouillir 150 g de chaque plante dans 5 bouteille d’eau ; ajouter un verre de bière de banane.

- Boire trois verres par jour jusqu’à avoir consommer le contenu de 10 à 15 bouteilles

Préparation à quatre ingrédients

- Écorce de tiges Dracaena steudneri (Igihondohondo)
+ Fleurs d’ Erythrina abyssinica (Umuko)
+ Feuilles de Crassocephalum vitellinum (Isununu)
+ Feuilles de Coffea arabica (Ikawa)

- Piler une poignée de chaque plante et faire macérer le tout dans un litre d’eau fraîche.

- Boire un verre deux fois par jour.

- Guizotia scabra (Igishikashike)
+ Feuilles de Rumex abyssinicus (Igifumba)
+ Feuilles de Crassocephalum vitellinum (Isununu)
+ Écorce de tiges de Erythrina abyssinica (Umuko)

- Piler une poignée de chaque plante et faire macérer le pilât dans un litre d’eau.

- Boire un verre par jour pendant sept jours

- Feuilles de Melanthera scandens (Icyumwa)
+ Feuilles de Draceana steudneri (Igihondohondo)
+ Feuilles de Hypoestes triflora (Magaru)
+ Feuilles de Crassocephalum vitellinum (Isununu)

- Piler 350 g de chaque plante dans deux litres d’eau et un verre de vin de banane ; faire chauffer jusqu’à ébullition et filtrer.

- Boire 2 bouteilles sur 4 jours

- Feuilles de Vernonia lasiopus (Ivumavumo)
+ Parties aériennes Leucas martinicensis (Akanyamapfundo)
+ Feuilles de Crassocephalum vitellinum (Isununu)
+ Totum de Bidens pilosa (Inyabarasanya)

- Piler une poignée de chaque plante et faire bouillir le tout dans un litre d’eau.
- Boire une tasse à café trois fois par jour.

- Ocimum lamiifolium Hochst ex Benth (Umusura)
+ Feuilles de Microglossa pyrifolia (Umuhe)
+ Parties aériennes de Leucas martinicensis (Akanyamapfundo)
+ Feuilles de Crassocephalum vitellinum (Isununu)

- Piler une poignée de chaque plante et faire bouillir le tout dans un litre d’eau.

- Boire un verre trois fois par jour.

- Feuilles de Vernonia lasiopus (Ivumavumo)
+ Feuilles de Hygrophila auriculata (Gangabukari)
+ Totum de Bidens pilosa (Inyabarasanya)
+ Feuilles de Crassocephalum vitellinum (Isununu)

- Piler une poignée de chaque plante et faire bouillir le tout dans un litre d’eau.

- Boire une demi-bouteille par jour.

- Feuilles de Crassocephalum vitellinum (Umusununu)
+ Feuilles de Embelia schimperi (Umukaragata)
+ Feuilles de Lysimachia ruhmeriana (Umuyobora)
+ Feuilles de Triumfetta cordifolia (Umushyigura)

- Piler une poignée de feuilles dans de l’eau et filtrer l’extrait

- Administrer en voie orale. Dosage non mentionné. (Kibuye)

- Feuilles de Crassocephalum vitellinum (Umusununu)
+ Feuilles de Desmodium repandum (Ituza, Umuvumo)
+ Feuilles de Clerodendrum johnstonii (Umukondokondo, Igikumbuguru, Ikinyankurwe)

- Décoction en voie orale

- Boire un verre deux fois par jour (Kivu)

- Feuilles de Rumex usambarensis (Umufumbageshi)
+ Feuilles de Erythrina abyssinica (Umuko)
+ Feuilles de Guizotia scabra (Igishikashike)
+ Feuilles de Crassocephalum vitellinum (Umusununu)

- Préparation et posologie non documentées (Gisenyi)

- Feuilles de Melanthera scandens (Icyumwa)
+ Feuilles de Crassocephalum vitellinum (Umusununu)
+ Feuilles de Erythrina abyssinica (Umuko)
+ Feuilles de Gynura scandens (Ikizimyamuriro)

- Piler les ingrédients dans l’eau chaude ; filtrer l’extrait

- Boire un demi-verre, deux fois par jour durant une semaine ( éviter tout d’alcool, graisses et prendre du repos) (Gisenyi)

Préparation à cinq ingrédients

24. Bulbe de Allium cepa (Igitunguru gitukura)
+ Feuilles de Hypoestes triflora (Magaru)
+ Écorce de tiges de Erythrina abyssinica (Umuko)
+ Feuilles de Helichrysum odoratissimum (Manayeze)
+ Feuilles de Crassocephalum vitellinum (Umusununu)

- Faire bouillir une poignée de feuilles fraîches dans trois litres d’eau.

- Boire un verre.

- Feuilles de Crassocephalum vitellinum (Isununu)
+ Parties aériennes Leucas martinicensis (Akanyamapfundo)
+ Feuilles de Hypoestes triflora (Magaru)
+ Parties aériennes Microglossa pyrifolia (Umuhe)
+ Feuilles de Vernonia amygdalina (Umubilizi)

- Piler et bouillir une poignée de chaque plante dans un litre d’eau.

- Boire un verre trois fois par jour.

- Feuilles de Acanthus pubescens (Thomson ex ) (Igitovu)
+ Feuilles et racines de Crassocephalum vitellinum (Isununu)
+ Fleurs d’ Erythrina abyssinica (Umuko)
+ Helichrysum odoratissimum (Manayeze)
+ Feuilles d’ Hypoestes triflora (Magaru)

Piler une poignée de chaque plante et faire bouillir le tout dans un litre d’eau.

Boire une tasse à café trois fois par jour.

- Crassocephalum vitellinum (Umusununu)
+ Fleurs de Erythrina abyssinica (Umuko)
+ Feuilles de Vernonia lasiopus (Ivumavumo)
+ Feuilles de Guizotia scabra (Igishikashike)
+ Feuilles de Lantana trifolia (Umuhengeri)

- Piler une poignée de chaque plante et faire bouillir le tout dans un litre d’eau.

- Boire une tasse à café deux fois par jour.

- Écorce de Guizotia scabra (Igishikashike)
+ Feuilles de Erythrina abyssinica (Umuko)
+ Feuilles de Crassocephalum vitellinum (Umusununu)
+ Feuilles de Urtica massaica (Igisura)
+ Feuilles de Vernonia pogosperma (Umubimbafuro)

- Préparation et posologie non documentées (Gisenyi)

- Feuilles de Rumex usambarensis (Umufumbageshi)
+ Feuilles de Plantago palmata (Imbatabata)
+ Feuilles de Crassocephalum vitellinum (Umusununu)
+ Feuilles de Vernonia amygdalina (Umubirizi)
+1 régime pilé Musa acuminata (Igitoki cy’ikakama)

- Piler une poignée de feuille de chaque plante pour obtenir une bouteille jus ; ajouter cet extrait à trois bouteilles de jus de bananes. Filtrer et bouillir jusqu’à évaporation au 3/4 de la préparation.

- Boire trois cuillères à soupe, trois fois par jour

Préparation à six ingrédients

- Totum de Bidens pilosa (Inyabarasanya)
+ Feuilles de Coffea arabica (Ikawa)
+ Feuilles de Guizotia scabra (Igishikashike)
+ Feuilles de Crassocephalum vitellinum (Isununu)
+ Feuilles de Chenopodium ugandae (Umugombe)
+ Écorce de tige Erythrina abyssinica (Umuko)

- Broyer 1/2 kg d’écorce de tige d’Erythrina abyssinica dans un mortier et mélanger avec une cuillère de chaque autre plante. Faire macérer et filtrer.

- Boire une petite tasse trois fois par jour pendant trois jours

- Feuilles de Myrica kandtiana (Isubyo)
+ Totum de Bidens pilosa (Inyabarasanya)
+ Feuilles de Crassocephalum vitellinum (Isununu)
+ Parties aériennes de Leucas martinicensis (Akanyamapfundo)
+ Feuilles de Hypoestes triflora (Magaru)
+ Écorce de tiges de Erythrina abyssinica (Umuko)

- Piler une poignée de chaque plante dans un litre d’eau et faire bouillir le tout.

- Boire 2 verres par jour.

Préparation à sept ingrédients

- Feuilles de Crassocephalum vitellinum (Isununu)
+ Feuilles de Carica papaya (Ipapayi)
+ Feuilles de Hypoestes triflora (Magaru)
+ Feuilles de Desmodium repandum (Ituza, Umuvumo)
+ Feuilles de Ocimum lamiifolium (Umusura)
+ Écorce de tiges de Erythrina abyssinica (Umuko)
+ Feuilles de Indigofera arrecta (Umusororo)

- Mélanger 250 g d’Indigofera arrecta, 250 g d’Hypoestes triflora + 100 g de chacune des autres plantes. Décocter le tout dans un litre d’eau. Indigofera arrecta et Hypoestes triflora sont indispensables à la préparation.

- Boire un verre deux fois par jour pendant 7 jours

- Feuilles de Mangifera indica (Umwembe)
+ Feuilles de Leonotis nepetifolia (Igicumucumu)
+ Feuilles de Guizotia scabra (Igishikashike)
+ Feuilles de Draceana steudneri (Igihondohondo)
+ Feuilles de Chenopodium ugandae (Umugombe)
+ Feuilles de Crassocephalum vitellinum (Isununu)
+ Écorce de tiges de Erythrina abyssinica (Umuko)

- Broyer 500 g d’écorce d’Érythrine dans un mortier et mélangez-les avec 100 g de chaque autre plante. Faire macérer dans deux litres d’eau et filtrez.

- Boire trois tasses par jour pendant trois jours

- Desmodium repandum (Ituza, Umuvumo)
+ Feuilles de Indigofera arrecta (Umusororo)
+ Feuilles de Berkheya spekeana (Ikigwarara) )
+ Feuilles de Leucas martinicensis (Akanyamapfundo)
+ Feuilles de Chenopodium ugandae (Umugombe)
+ Feuilles de Crassocephalum vitellinum (Isununu)
+ Écorce de tiges de Erythrina abyssinica (Umuko)

- Écraser une poignée de chaque plante, ajouter un litre d’eau et décocté avec 500 g d’Erythrine l’écorce de la tige. Filtrer.

- Boire une demi-tasse trois fois par jour pendant une semaine

- Feuilles de Dracaena steudneri (Igihondohondo)
+ Feuilles de Vernonia amygdalina (Umubilizi)
+ Feuilles de Microglossa pyrifolia (Umuhe)
+ Feuilles de Hypoestes triflora (Magaru)
+ Totum de Bidens pilosa (Inyabarasanya)
+ Feuilles de Crassocephalum vitellinum (Isununu)
+ Feuilles de Ludwigia abyssinica A. Rich. (Umuzigangore)

- Piler une poignée de chaque plante dans un litre d’eau et un verre de bière de banane ; faire bouillir le tout.

- Boire un demi-verre trois fois par jour.

Préparation à huit ingrédients

- Graines de Sorghum bicolor (Amasaka)
+ Feuilles de Hypoestes triflora (Magaru)
+ Feuilles de Rubus rigidus (Imikeri)
+ Feuilles de Indigofera arrecta (Umusororo)
+ Feuilles de Leucas martinicensis (Akanyamapfundo)
+ Feuilles de Crassocephalum vitellinum (Isununu)
+ Feuilles de Berkheya spekeana (Ikigwarara)
+ Écorce de tiges de Erythrina abyssinica (Umuko)

- Mélanger une poignée de chaque plante avec l’écorce de tige pilée d’Erythrina abyssinica écrasée dans du mortier et préparer une décoction dans un litre d’eau. Filtrer.

- Boire une demi-tasse trois fois par jour pendant une semaine

- Feuilles de Maesa lanceolata var golungensis (Umuhanga)
+ Feuilles de Hypoestes triflora (Magaru)
+ Feuilles de Mytragyna rubrostipulata (Umuzibaziba)
+ Feuilles de Vernonia amygdalina . (Umubilizi)
+ Feuilles de Vernonia lasiopus (Ivumavumo)
+ Feuilles de Crassocephalum vitellinum (Isununu)
+ Feuilles de Guizotia scabra (Vis) (Igishikashike)
+ Écorce de tiges de Erythrina abyssinica (Umuko)

- Faire bouillir une poignée de chaque plante dans un litre d’eau ; ajouter un verre de bière de banane

- Boire un verre deux fois par jour.

Préparation à neuf ingrédients

13. Feuilles de Vernonia lasiopus (Ivumo, Ivumavumo)
+ Feuilles de Indigofera arrecta (Umusororo)
+ Feuilles de Lantana trifolia (Umuhengeri)
+ Feuilles de Hypoestes triflora (Magaru)
+ Feuilles de Crassocephalum vitellinum (Isununu)
+ Feuilles de Guizotia scabra (Vis.) Chiov. (Igishikashike)
+ Feuilles de Melanthera scandens (Icyumwa)
+ Feuilles de Chenopodium ugandae (Umugombe )
+ Feuilles de Dodonaea viscosa (Umunyuragisaka, Umusasa)

- Mélanger et faire bouillir une poignée de chaque plante, dans deux litres d’eau et filtrer la préparation.

- Boire 2 verres par jour pendant 6 jours ou 2 tasses par jour pendant trois jours

Préparation à onze ingrédients

- Fleurs de tiges de Erythrina abyssinica (Umuko)
+ Feuilles de Hypoestes triflora (Magaru)
+ Feuilles de Guizotia scabra (Igishikashike)
+ Feuilles de Markhamia lutea (Umusave) Bignoniaceae
+ Feuilles de Crassocephalum vitellinum (Isununu)
+ Feuilles de Microglossa pyrifolia (Umuhe)
+ Parties aériennes Ocimum lamifolium (Umusura)
+ Feuilles de Vernonia lasiopus (Ivumavumo)
+ Feuilles de Bidens pilosa (Inyabarasanya)
+ Feuilles de Dracaena steudneri (Igihondohondo)
+ Feuilles de Aloe myriacantha (Igikakarubamba) (Aloaceae)

- Piler une poignée de chaque plante et faire bouillir le tout dans un litre d’eau.

- Boire une bouteille par jour.

Mis en ligne par La vie re-belle
 6/02/2021
 http://lavierebelle.org/crassocephalum-vitellinum

Plantes de l’Afrique des Grands Lacs

Description des plantes adventices et cultivées en Afrique de l’Est et présentation de leurs propriétés et de leurs usages traditionnels et potentiels

Les articles 71

IMG: Asparagus racemosus - Isagara Asparagus racemosusSynonymes : Asparagus dubius Decaisne, Asparagopsis javanica Kunth, A. schoberioides KunthNoms vernaculaires : Kinyarwanda : (...)
IMG: Luffa cylindrica - Icyangwe Luffa cylindrica M. Roem. (Cucurbitaceae)Synonymes : Luffa aegyptiaca Mill. ; Momordica luffa L. ; Bryonia cheirophylla Wall.Noms vernaculaires (...)
IMG: Acanthus polystachyus - Igitovu Acanthus polystachyus DelileSynonymes : Acanthus pubescens (Oliv.) Engl. Acanthus flamandii De Wild. Acanthus ugandensis C.B. Clarke Dilivaria (...)
IMG: Asystasia gangetica - Urusogo Capable de pousser à l’ombre, Asystasia gangetica peut former un couvert végétal vivrier, fourrager, mellifère et médicinal.
IMG: Hypoestes triflora - Magaru Hypoestes triflora (Forssk.) Roem. & Schult. (Acanthaceae)Noms vernaculaires : Kinyarwanda : MagaruDescriptionHerbe généralement vivace, (...)
IMG: Erythrina abyssinica (Umuko) Erythrina abyssinicaL’Érythrine marque les paysages rwandais et burundais et c’autres pays africains par la floraison flamboyante de cet arbuste ou petit (...)
 La Vie Re-Belle | 2018 · 2021